1/17/2014

La rose du rang.

2014 s’est rapidement affichée comme une année qui nous amènera une bonne dose de défi. Certainement au niveau personnel, avec les enfants qui font leur mission de trouver mille et une façon de nous rendre fou, mais aussi au niveau professionnel avec ma décision de franchir le pas et de démarrer ma micro-entreprise.


Je navigue toujours dans les détails afin de m’assurer de franchir les étapes 1)dans l’ordre et 2)avec succès, mais parfois il faut aussi savoir saisir les opportunités qui se présentent spontanément! C’est comme ça que je suis donc tombée sur un premier contrat, hier, pour confectionner des petits bas de laine comme celui que je vous ai présenté dans le billet précédant.


Si j’ai beaucoup hésité avant de prendre la décision de me lancer en affaire, je remarque que j’ai la chance d’avoir, jusqu’à présent, fait affaire avec des personnes particulièrement sympathiques qui apprécient mon travail et qui prennent le temps de m’accompagner à en reconnaître moi-même la valeur.

C’est un soutien précieux, surtout considérant que la plus grande difficulté que je rencontre jusqu’à maintenant est ma fâcheuse tendance à dévaluer mon travail et à être incapable de fixer un prix qui reflète réellement à la fois la valeur du produit et le temps que je mets à le créer!


Je suis bien contente de mes petits bas orange éclatant, j’ai bon espoir qu’ils représentent les premiers rayonnements des tricots de  La rose du rang!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire