7/31/2013

À moi!

C'est finalement PapaMonstre qui aura su me gagner et c'est mon châle qui a trouvé le chemin de mes aiguilles. 


Il faut dire que j’étais assez fière de moi quand j’ai compté mes petits bonnets et que j’ai découvert que j’en avais déjà treize qui attendent bien sagement d’être déposés à l’hôpital… Disons que je me suis dit que je méritais peut-être de penser un petit peu à moi… un peu ;).


En ce qui concerne mon châle, je dois dire que j'étais loin d'être convaincue que l'expérience serait un succès en regardant les instructions pour démarrer cette entreprise, mais il faut croire que je m'en suis sortie pas trop mal... Par contre, je trouve encore tout-à-fait mystifiant de voir qu'un simple tour de passe-passe au 7ième rang permet de donner la forme de demi-cercle à ce châle.


Ce projet marque aussi mon baptême de tricot avec autre chose que de la fibre synthétique ou du coton de grande surface. D'accord nous sommes encore bien loin des fibres luxueuses teintes à la main, mais c'est quand même la première fois que je tricote avec de la vrai laine. L'émerveillement s'arrête là; ce n'est même pas un fil 100% laine, et c'est un fil lavable à la machine.

Bon, ce n'est peut-être rien de spécial finalement, mais j'aime bien... Puis il faut se rendre à l'évidence, mieux vaut que la chose se lave facilement et à la machine puisque le pourcentage de risque de contact avec un nombre percutant de sécrétions biologiques est... impressionnant

Tout ça pour dire que je tricote tranquillement ce châle. En fait, je dis que je le tricote tranquillement, mais c’est un patron tout-à-fait adorable qui se tricote tout seul! Par contre, je ne résisterai probablement pas à l’envie de le modifier légèrement en ajoutant quelques répétitions de façon à obtenir un châle un peu plus grand que celui illustré. 

Bien entendu cela dépendra de ce qu’il va me rester comme fil, d’autant plus que c’est un fil que je n’ai pas vu les dernières fois que je suis allée au magasin… Bref, à suivre! 

Dans tous les cas, je crois que je ne pourrai pas éviter de passer par l’étape du blocage intense, mais je crois que c’est une étape qui est rarement négligeable lorsque l’on tricote un châle. En fait, il s’agit d’une étape du tricot qui me semblait bien peu nécessaire à l’origine, mais que j’ai apprivoisée doucement ces derniers temps.

C’est le genre d’observations qui illustre bien le fait que malgré mes habiletés, il me reste quelques croutes à manger!   

7/30/2013

Toujours pas de nouveau projet d’envergure sur mes aiguilles ou mes crochets, je m’en suis tenue à faire des bonnets pour passer le temps. En commençant un bonnet bleu, je ne m’étais pas aperçue que je manquerais certainement de fil… improvisation oblige, j’ai donc fait un bonnet rayé!


Par contre, en ce moment j’achève le deuxième et j’ai bien hâte de m’attaquer à autre chose… que voulez-vous, le déficit d’attention prend plusieurs formes!


PapaMonstre essaie tant bien que mal de me convaincre de faire le châle qui m’intéresse depuis un moment déjà, mais Monstre#2 fait plutôt campagne pour que je crochète une pouliche alors qu’en réalité ce que je devrais faire, c’est terminé les marionnettes qui traîne depuis quelques jours semaines. En même temps, rien ne m’empêche de commencer un projet puis de le mettre sur la glace le temps de faire autre chose…

Après tout, la monogamie n’est pas une notion qui s’applique forcément aux passes temps! Est-ce que ça parait tant que ça que je veux justifier mon incartade de tricot égoïste au milieu de tous mes projets qui aboutisse dans les bras, ou sur les épaules, de mes chers petits monstres?


7/25/2013

Now what?

Après mon échec de taille (hahaha le double sens), j’ai recommence le chapeau soleil en version plus grande. 

Au moins le petit chapeau sera porté quelques fois avant d’être remisé, mais il était vraiment très petit! En reprenant le patron pour faire celui de Monstre#3, j’ai à la fois utilisé un crochet plus gros et travaillé ma technique pour joindre mes tours… au final, la version Monstre#3 compte exactement le même nombre de mailles que le petit chapeau.

Étrange, mais ça vient également souligner l’importance de faire attention à la technique. Comme je suis encore relativement nouvelle au crochet, ce genre de leçon risque d’être monnaie courante. J’avouerai que j’ai recommencé douze huit fois la version Monstre#3 parce que je n’avais vraiment pas envie de refaire un chapeau au complet pour rien…


Ma persévérance aura porté fruit puisque Monstre#3 tolère de garder ce chapeau sur sa tête! En fait, elle tolère bien les chapeaux de coton  et les chapeaux soleil qui sont moins collés sur sa tête. Je crois que mon petit écureuil en sucre est peut-être un peu claustrophobe du cuir chevelu…


Je n’ai pas pris de photo après avoir ajouté la fleur sur le côté du fameux chapeau, mais ça viendra surement. Je m’en veux un peu de ne pas y avoir pensé au parc cet après-midi, mais bon j’étais trop occupée à profiter du beau temps et de la bonne compagnie!

Maintenant je suis de retour dans mon creux de vague, à savoir qu’est-ce que je pourrais bien faire maintenant? J’en ai un peu assez des chapeaux, même si j’ai déjà monté les mailles du prochain chapeau pour l’hôpital, il y a toujours l’assemblage des marionnettes à faire je suppose, mais je n’ai pas vraiment envie de m’en occuper pour l’instant.

J’en suis donc à écumer ma « liste de projet en attente » dans Ravelry pour choisi quelque chose qui pourrait me faire envie. Je crois bien que le moment pourrait être arrivé de débuter mon châle, quoique Monstre#1 attend toujours sa sirène, Monstre#2 veut une couverture magique plus grande et il y a les cadeaux de Noël à commencer…

Peut-être que pour une fois je pourrais penser à moi…

Peut-être…

7/23/2013

Se rendre à l’évidence…

Toujours dans le but d’écouler ma réserve de fil, pour mieux la regarnir plus tard j’ai décidé de tenter ma chance avec un nouveau chapeau pour Monstre#3. Elle n’aime pas les chapeaux, mais moi je les trouve tellement mignon…

Je me suis donc lancée hier soir avec l’idée de lui faire un chapeau de soleil en coton puisque celui qu’elle a déjà est en acrylique et est un peu trop chaud pour les journées ensoleillées.


Adorable, je sais… le problème ne se situe pas dans la « cutitude » de la chose, mais plutôt dans sa circonférence.


Et oui, le chapeau est beaucoup trop petit pour mon petit écureuil en sucre! Au grand dam de Monstre#2, cela veut dire qu’elle ne peut pas réquisitionner la chose pour elle-même. Monstre#2, elle, aime beaucoup les chapeaux…

Heureusement pour moi, il y a dans mon entourage une petite cocotte qui devrait pouvoir enfiler ce chapeau, mes efforts n’auront donc pas été fait en vain. Puisque j’ai une quantité impressionnante de fil, je ne suis pas trop déçue de ne pas avoir décidé de recommencer plutôt que de terminé un chapeau trop petit; Monstre#3 ne s’en sauvera pas puisque j’ai la ferme intention de lui en faire un ce soir!

7/22/2013

Bricolage

Pas beaucoup d’action tricot/crochet ces derniers jours, notre temps est plutôt marqué d’un désespoir total d’un jour reprendre le dessus sur le ménage/lavage qui s’accumule dans la maison… Que voulez-vous, nous résistons difficilement à l’envie de profiter des moments libres pour sortir de la maison et profiter de l’été avant qu’il ne soit terminé. Malgré tout, les petites marionnettes ont maintenant des têtes, il ne me reste plus qu’à leur compléter l’assemblage et la décoration.

*photo marionnettes

J’ai aussi profité de la journée pour délaissé un peu mes aiguilles et mes crochets dans le but de commencer un projet qui traîne depuis déjà quelques mois… les cadres souvenir de mes petits monstres!

J'ai commencé l'expérience avec celui de Monstre#3...


Évidemment, en écrivant ces lignes et en regardant la photo, je vois bien quelques bricoles à replacer, mais de façon générale je suis contente. Non seulement ça fait une belle décoration dans la chambre des filles, mais celui de Monstre#3 me permet aussi de continuer « d’utiliser » ce petit ensemble que j’ai mis tant de temps à tricoter pour Monstre#3 et qu’elle n’aura porté que pour sortir de l’hôpital. 

Je réserve un sort similaire à la robe de baptême, mais je crois que ça me prendra un cadre beaucoup plus grand... 

Malheureusement, je ne tricotais pas encore lorsque Monstre#2 est née, sont ensemble de sortie de l’hôpital n’est donc pas un de mes tricots, mais c’est un petit ensemble tout mignon. J'ai ajouté à son cadre souvenir le jouet de dentition que Monstre#1 avait tenu à lui acheté avec ses sous à lui. Oui, oui, du haut de ses trois ans à l’époque, Monstre#1 nous avait fait promettre de nous rembourser dans sa tirelire!


Adorable petit bonhomme.

Pour Monstre#1, je n’ai biensûr pas le premier vêtement d’hôpital. En fait, nous n’avons pas grand-chose de la petite enfance de Monstre#1 avant que la garde partagée ne débute. Nous avons donc opté pour un cadre souvenir plus petit qui souligne la formation de notre famille recomposée.


L’avantage du côté plus simple du cadre de Monstre#1 c’est que, vu l’absence de trucs de bébé tel que suce et débarbouillettes, ce sera moins gênant pour lui d’avoir cette décoration complètement quétaine dans sa chambre. 

Je trouve toujours un peu dommage de ne pas avoir réussi à trouver des cadres blancs pour les filles, mais ce n’est pas si grave. Par contre, je ne m’en sauverai pas, le cadre devra être blanc pour la robe de baptême… et beaucoup plus grand!

7/19/2013

Interlude

Avant de me lancer dans le tricot des têtes pour les marionnettes dont les corps se sont crochetés à la vitesse de l’éclair, je me suis payé un interlude bonnet. D’ailleurs, ce petit bonnet sera super mignon sur une toute petite tête, mais une chance que je ne le crochetais pas pour Monstre#3! Bon, ce n'est pas un manque de ma part, je visais vraiment le format nouveau-né.


Parlant de nouveau-né, je songe sérieusement à crocheter les bonnets pour l’hôpital plutôt que de les tricoter; c’est tellement plus rapide, surtout que je n'y ajouterais as les tresses et les décorations! Par contre, les bonnets crochetés sont également beaucoup moins « élastique » et j’ai un peu peur de les faire trop petits... et donc pour rien, ou alors de les faire trop grands, et pour rien encore!

Dans tous les cas, voici donc le résultat de ma soirée d’hier :


À surveiller, bientôt dans une boîte aux lettres près de chez vous…

Suite à cet interlude, je m’applique maintenant à terminer les marionnettes.


D’abord les héros, malgré la ferme opposition de Monstre#2 qui me somme de plutôt faire une peluche et qui ne partage pas mes inquiétudes en ce qui concerne mes capacités à en faire une réussie, puis ce sera au tour des princesses. L’avantage des marionnettes héros, c’est qu’il n’y a pas vraiment de chevelure imposante à faire. Par contre, il y aura l’étape bricolage/collage avec le feutre, mais ça reste beaucoup plus rapide que de faire les cheveux des marionnettes princesses!

Je réserve aussi une surprise à Monstre#2 puisque je vais lui faire une nouvelle princesse pour ajouter à sa collection… Voici un indice, mais je ne donne pas la réponse avant d’avoir le résultat final à montrer!


Bon, c’est un indice qui n’en est pas vraiment un puisque les couleurs sont loin de bien ressortir sur l’image, mais c’est une robe d’un beau vert émeraude…

7/18/2013

Puisque la robe de baptême est maintenant terminée, je peux passer à autre chose. Après tout, ce serait surprenant que mes aiguilles restent nues bien longtemps! Malheureusement pour Monstre#2, mon prochain projet ne sera pas une réplique à sa taille de la robe de baptême (mais toute en rose et blanc et mauve et MULTICOLORE). Il est simplement hors de question que je revive cette expérience à plus grande échelle… du moins pour l’instant.

J’avais un ensemble de marionnettes héros à préparer, mais ce n’est pas un projet qui est très long et j’ai rapidement crocheté les corps. 

Tant qu’à y être, j’ai également crocheté les corps pour un ensemble de marionnettes princesses, mais je ne me souviens plus du tout qui me l’avait demandé… 


Ce n’est pas perdu, je sais que les intéressé(e)s referont surface un jour, ou alors la mémoire me reviendra! 

En regardant le calendrier ce matin, je me suis rendue compte que le temps filait à toute allure puisque nous sommes déjà à la mi-juillet. Je risque encore de me faire prendre à la dernière minute avec mes tricots de Noël, mais je n’ai pas encore trouvé le courage de m’y mettre. J’ai préféré crocheter un petit projet secret-pas-si-secret-que-ça avec les fils suivants…


Je n’en montre pas plus pour le moment, surtout parce que le fameux projet en est encore à l’étape illustrée sur la photo (aka pas commencé). J’ai toujours de côté les fils prévu pour les tricots de vêtements de poupées. Avec un peu de chance je m’y mettrai assez tôt cette fois-ci, et je n’oublierai pas de les emballer pour les mettre sous l’arbre. Pour le moment c’est tout ce que j’ai en tête pour Monstre#2, en ce qui concerne le tricot, j’espère trouver d’autres idées…

Pour Monstre#3, je crois que ce sera une sirène et, avec un peu de chance, à un an elle pourra réellement l’apprécié. Sa grande sœur tient mordicus à m’aider dans le choix des couleurs alors cette sirène risque fort d’avoir les cheveux roses! 

D’ailleurs, tant qu’à penser à l’hiver pendant qu’il fait 129098213 degré à l’ombre il faut que je pense à la tuque de Monstre#1. Cette année nous allons déroger au thème usuel des Transformers et opter plutôt pour un symbole du nouvel amour de Monstre#1… Star Wars! Comme je ne suis pas très chaude à l’idée de tricoter une tuque noire avec STAR WARS écrit en jaune parce que ce serait vraiment plate comme tuque, j’étais vraiment heureuse que Monstre#1 me demande le symbole de l'alliance rebelle.

Maintenant, il ne me reste plus qu’à trouver, ou faire, la charte de ce fameux symbole… et amener Monstre#1 choisir sa laine!

Soupir...

Cette fois-ci, la robe est sèche et pas de mauvaises surprises! La finition est une étape que je n’affectionne pas vraiment, il faut dire que j’ai vraiment hâte à l’essayage final et que je vais retenir mon souffle jusqu’à temps que cet essayage me confirme que la robe est réussie!

La première chose que j’ai faite, après avoir rentré tous mes fils, c’est de coudre les boutons. C’est là que j’ai constaté ma première erreur… j’ai prévu beaucoup trop de boutonnières. C’est un détail qui se corrige facilement, au moins. Parlant de finalité, j’aurai hésité jusqu’au dernier moment en ce qui concerne le choix des boutons, mais je me suis enfin décidée…


Je crois que ce sera plus pratique, moins de risque de boutons fugueurs et ils sont quand même très mignons. J’ai abandonné l’idée de décorer le col de la robe, principalement à cause de mon incapacité à crocheter quelque chose d’assez petit pour être beau. 

C’est dommage, je suis persuadée que ça aurait donné beaucoup de charme au haut de la robe, mais en même temps j’aurais eu peur que les perles se détachent et ne se retrouve dans le gosier de mon petit écureuil en sucre… Un bébé bleu dans une robe de baptême, non merci!

Blagues à part, une fois que j’ai constaté mon incapacité à décorer le col de la robe, j’ai plutôt décidé de coudre une fleur à la taille.


C’est en fixant cette fleur que je me suis mise à jongler avec la façon dont la ceinture serait attachée et j’ai finalement pris la décision exécutive que la boucle se ferait au dos.


Maintenant que la finition est terminée, il ne me reste plus qu’à attendre patiemment le bon moment pour procéder à l’essayage final… et à convaincre PapaMonstre qu’il devrait peut-être faire le fameux appel pour obtenir une date pour le baptême!


Je crois que je pourrais difficilement être plus satisfaite de mon travail…

7/15/2013

NON!

La robe de baptême était sèche.

Vous avez bien lu, ÉTAIT sèche.


Voyez-vous, lorsque j’ai enlevé les épingles et que j’en étais à admirer fièrement mon œuvre, un détail m’a frappé. Horrifiée, j’appelle PapaMonstre et pas de doute, lui aussi voit la même chose que moi.


Il y avait bel et bien un CERNE brun/orange/dégueu sur la robe. 


J’étais prête à mettre le tout à la poubelle, mais PapaMonstre a insisté pour mettre la robe à tremper avec du détachant. La robe y a donc passé environ six heures avant de faire un tour de laveuse, bien cachée dans une taie d’oreiller puisque je n’ai pas encore rentré mes fils et que c’était une belle recette pour faire un beau gâchis.


J’avoue que si PapaMonstre avait bon espoir de rescaper la chose, j’étais beaucoup moins optimiste que lui. Surtout après m’être mis le nez dans la robe pour constater que le cerne s’étendait aussi à la jupe et qu’il avait une odeur féline familière. 

Heureusement pour moi, c’est PapaMonstre qui avait raison et le trempage a fait disparaître le cerne! Moins heureusement peut-être, cela veut aussi dire qu’il faut remettre les épingles et attendre encore trois jours que la robe sèche avant de pouvoir rentrer mes fils, coudre les boutons et les décorations. 


C’est quand même mieux que d’abandonner l’idée de faire baptiser Monstre#3 avec cette robe, mais j’avais vraiment hâte de pouvoir dire que cette robe était complète.


Parti le vilain cerne! Mais nous n’avons pas pris de chance et cette fois-ci, j’ai recouvert le tout d’une serviette et je l’ai mis hors d’atteinte de mes petits saboteurs velus.

!

Moi qui étais certaine que mon prochain billet (donc celui-ci) me permettrait de dévoiler la robe de baptême dans toute sa splendeur… me voilà bien embêtée! Voyez-vous, un blocage aussi agressif exige que le tricot soit bien détrempé lors de l’épinglage et la fibre adopte sa nouvelle forme en séchant. L’exercice « tue » l’élasticité de la fibre et fait en sorte que le tricot garde bien sa nouvelle forme.

Bref, tout ça pour dire que la robe n’est toujours pas sèche! Avec un peu de chance ce sera sèche dans la journée et je pourrai ajouter la touche finale avant l’essayage final.

Pour le moment, je me change les idées en tricotant un petit chapeau pour l’hôpital.


Bien que Monstre#2 me réclame une robe comme celle de Monstre#3 (aucunes chances ma belle, aucunes!), mes prochains projets risquent d’être beaucoup moins intense que la robe de baptême. J’ai bien un ensemble de marionnette à doigts à préparer, mais je n’ai rien de vraiment précis qui presse… donc je procrastine. Puis comme Monstre#1 est chez sa mère pour les trois prochaines semaines, il n’y a pas d’urgence à lui crocheter sa sirène (mais une sirène GARÇON (Belle)MamanMonstre!!), je procrastine donc là aussi…

Par contre, a moins de me trouver 50 000 projets urgents, ça veut dire que je devrais être bonne pour commencer à tricoter des peluches à mettre de côté pour les paniers de Noël! J’espère que cette année je m’y tiendrai réellement…

Je dois aussi refaire une sirène pour Monstre#3… Vous vous souvenez peut-être de « ZigZag », la sirène aux cheveux bleu et aux écailles multicolores? Et bien Monstre#2 était bien triste de savoir qu’un jour elle devrait la rendre. Monstre#3 étant complètement indifférente pour le moment, j’ai donc pris la décision exécutive d’approuver l’adoption de ZigZag par Monstre#2.

Égoïstement parlant, j’avouerai que les cheveux de ZigZag n’étaient pas vraiment adéquats pour un enfant plus jeune que Monstre#2. J’ai d’ailleurs déjà dû les réparer parce que, la pauvre, devenait rapidement chauve. 

Avant de plier, j’ai offert à Monstre#2 de lui faire une autre sirène, avec les cheveux rose comme elle me l’avait demandé, mais elle insistait qu’elle aimerait tellement mieux pouvoir garder ZigZag pour toujours… difficile de ne pas fondre! Par contre, j’ai bien l’impression que si je n’attends pas que Monstre#3 puisse réellement jouer avec la poupée, je risque de voir la prochaine être confisquée également…

7/13/2013

Des petits projets en cascade...

Une fois la robe de baptême terminée, je me suis lancée dans les accessoires. En fait, je vous ment un peu parce que la robe de baptême ne sera terminée que lorsque j’y aurai ajouté la ceinture et les boutons… mais je l’avais assez vue pour le moment et j’avais envie de faire autre chose.

Je ne me suis pas dépaysée outré mesure puisque je me suis plutôt attaquée aux accessoires qui viendront compléter l’ensemble pour le baptême. Baptême pour lequel nous n’avons toujours pas la date… Si PapaMonstre continue de procrastiner, je sens que nous aurons une fête de famille à la fin de l'été sous le thème de : « Venez voir la belle robe que j’ai faite! ». 

Mon premier petit projet était de faire des décorations de pieds. C’est un concept qui m’était entièrement étranger jusqu’à l’arrivée de Pinterest dans ma vie, mais c’est mignon pour les petits bébés qui n’en ont rien à faire des souliers, ou des chaussettes.


Avec un peu de chance, il fera assez chaud pour que Monstre#3 se passé de porter des chaussettes ce jour-là. Évidemment, je ne pouvais pas passer à côté d’une opportunité en or de faire un bandeau pour l’occasion… je me suis donc exécutée avec enthousiasme.

Des fois, je regarde ça et je suis vraiment, vraiment, fière d'avoir fait ça moi-même...


Et je suis pas mal contente du bandeau aussi!


Pour la ceinture, je vais reprendre le principe tout simple de la chaine crochetée qui s'attachera en faisant une boucle. Probablement que j'y ajouterai une ou deux fleurs crochetées et quelques perles...

Et finalement je me suis convaincu que le collet de la robe gagnerait à être orné et je vais y ajouter quelques petites fleurs crochetées, histoire de faire un rappel avec les trop nombreux accessoires.

Maintenant il ne reste plus qu’à baptiser Monstre#3, faire un million de photo qui mette en valeur mon œuvre ma jolie princesse et j’encadre le tout pour la postérité.

Quoi? Après avoir autant bossé, je ne mets pas ça dans une boîte pour les trente prochaines années!

7/12/2013

Il ne reste plus que la finition!

La robe de baptême est au blocage… ce qui fait que nous n’avons plus de table de cuisine jusqu’à temps qu’elle soit sèche! Bon, il sera possible de déplacer la chose, mais ça fait beaucoup plus dramatique en le disant comme ça.

J’étais très inquiète lorsque j’ai achevé de fermer la jupe parce qu’elle me semblait encore un peu courte. Je gardais bon espoir que le blocage aiderait, mais je n’étais pas convaincue que je gagnerais assez en longueur pour obtenir l’effet que je voulais. Une chose est certaine, l’effet « grosse guimauve » était à son apogée avant le blocage…


Comme je ne voulais pas bloquer le haut de la robe car il est déjà de la bonne taille, je me suis contentée d’épingler le tout à la taille et au bas de la jupe. J’ai dû porter une attention toute particulière à l’emplacement des épingles puisque le motif avait une pointe bien définie et je ne voulais pas dénaturer ma dentelle.


Je n’ai pas bloqué la jupe dans les deux directions, seulement en longueur, parce que j’aime bien l’effet « plissé »… je crois que l’effet sera très beau et j’ai vraiment hâte à l’essayage final! 


Ce dernier aura lieu une fois que j’aurai terminé le tout. Oui, oui, il me reste encore des détails à régler, surtout en terme de finition (boutons/ceinture), mais aussi au niveau des décorations que je veux y ajouter. Je n’en dis pas plus, histoire de pouvoir changer d’idée au besoin!



Reste à voir quels boutons je vais choisir, j’en ai acheté qui sont semblables à des perles et des plus ordinaire… disons que je n’étais pas certaine de la grandeur de mes boutonnières! 

Bref, il ne me reste plus que quelques petits projets crochets qui viendront compléter l’ensemble de baptême puis je serai libre de passer à mon prochain projet!

7/10/2013

Onnnnnnn, regarde les beaux livres!

Je jette toujours un œil aux livres lorsqu’on passe au Dollarama, curiosité oblige. Parfois je trouve quelque chose d’intéressant, surtout en terme de cahier à colorier ou cahier d’activités avec des collants. Je suis souvent tombée sur des petits livres d’histoires que les enfants adorent et qui y sont 2$ de moins que dans les grandes surfaces… 


J’en achète donc aussi souvent que je le peux, c’est une maladie je crois! En fait, je blague un peu parce que je considère que la lecture est un cadeau merveilleux à faire à ses enfants et, si je peste souvent contre la quantité astronomique de cochonneries jouets qui jonchent la moindre surface relativement plane dans la maison, je crois qu’il est impossible d’avoir trop de livres. 

Lors de notre dernière visite, j’y ai trouvé une collection de livre des Fées genre format de poche junior avec quelques illustrations parsemées dans l’histoire, mais clairement à l’intention des enfants de l’âge de Monstre#1. Trop fragile pour Monstre#2, mais vraiment trop mignon et, à 1.25$, difficile de les laisser sur les étagères parce que dans trois ans il n’y en aura plus…


Mais je les ai abandonnés sur la tablette.

Je n’en suis pas fière, et PapaMonstre pourra le confirmer, mais notre premier réflexe aura été de se dire que c’était donc dommage que ce soit des livres *de filles*.

Pire encore, je trouve d’autres romans jeunesses qui semblent intéressant parce que ce sont des histoires d’aventures fantastiques… mais PapaMonstre hésite. Voyez-vous, le héros de l’histoire est une fille. 


Il y avait bien une collection qui semblait vraiment viser les garçons, mais il n’avait pas le volume 1 de l’histoire et l’illustration de la couverture me faisait vraiment l’effet d’un gros cliché du genre « recouvrons ce livre d’un maximum de monstres/muscles/armes/feu ».

Donc, collection magnifique de livre de fées abandonnée parce que trop fille, collection intéressante d’histoires d’aventures abandonnée parce que la vedette est une fille… et collection garçon abandonnée parce que trop *gars*.

Sérieusement, j’ai l’impression d’être une caricature!

Comme je le disais à PapaMonstre une fois de retour dans la voiture, Monstre#1 aurait surement apprécié les livres de fées puisqu’il emprunte systématiquement les livres de sa sœur. Il dévore les livres, tous les livres, même les livres de fées et de princesses! Nous aurions pu les achetés, il ne se serait pas formalisé du tout de leur présence et, dans le pire des cas, il les aurait simplement « emprunté » à sa sœur… Et pourquoi est-ce qu’un garçon ne peut pas apprécier un livre d’aventure dont le personnage principal est une fille???

J’ai donc eu une discussion avec lui pour voir si je risquais de heurter sa masculinité en achetant ces livres…

-          Ben tu n’auras qu’à dire à Monstre#2 que j’ai le droit de lire ses livres… je pourrais lui lire vu qu’elle est trop petite!
-          Et ça t’intéresse tu pareil des livres d’aventures si c’est une fille le héros?
-          Ça change quoi?
-          Bonne question… dit le à ton père que ça t’intéresse, il me croit pas!
-          PAPAAAAaaaaAAAAaaAAAaaaaAa...

C’est étonnant de voir à quel point c’est un réflexe qui est ancré en nous, personnellement je crois que cet épisode avec les livres m’a fait éclater au visage l’ampleur du phénomène. C’est vraiment un réflexe qu’il faut combattre activement, qui demande des efforts à contourner, parce que si je ne m’étais pas questionné sur la pertinence d’acheter des livres que Monstre#2 ne pourra apprécier avant encore quelques années, je n’en serais jamais arrivée à me dire que peut-être Monstre#1 les aimerait maintenant.

En fait, si je n’avais pas eu de filles à la maison pour qui les livres ont attirés mon regard, ce billet n’existerait pas et je ne me serais JAMAIS posé la question.

J’aurais également une vingtaine de dollar (quoi… ce sont des collections, il faut les acheter tous en même temps!) de plus dans mon compte bancaire…

Mais je pense que je serais un peu plus pauvre comme personne.

Problème? Maintenant il faut que je trouve les autres livres de la collection des fées… à date j’en ai trouvé un seul, sur Amazon, à 17$!

7/08/2013

Un dernier coup de coeur.

Je vois enfin la lumière au bout du tunnel en ce qui concerne la robe de baptême de Monstre#3. Encore quelques centimètres et je pourrai fermer et bloquer la chose! Évidemment, j’en viens à cette conclusion suite au dernier essayage… oui, oui essayage… avec un bébé de six mois… La vie est un sport extrême!


C’est certain que le haut fera beaucoup mieux une fois que j’aurai cousu les boutons, mais je suis quand même très contente d’avoir réussi à faire la bonne taille à l’œil. Chose certaine, Monstre#3 adore vraiment les séances d’essayage! Le problème c’est qu’un petit bébé énervé, ça fait des photos très ordinaires… surtout quand il faut œuvrer de toutes sortes de stratagèmes pour éviter que les mailles tombent des aiguilles et que la robe ne soit complètement détruite.


Comme je veux vraiment que la robe dépasse les pieds de Monstre#3, je dois me résoudre à tricoter encore quelques répétitions du motif avant de fermer et bloquer. Je ne crois pas que je pourrai me passer du blocage, à moins de passer encore une autre semaine à tricoter cette foutu jupe! 

Dans le meilleur des mondes, il faudrait que je change pour un câble plus long entre mes aiguilles, histoire de pouvoir faire un essayage qui me permettrait de mieux voir la longueur, et l’ampleur, de la jupe. Disons juste qu’un petit monstre qui se tortille, ça ne fait pas de miracle pendant les essayages et ça rend cela très difficile de juger du travail qu’il reste à faire…


La bonne chose c'est que, visiblement, Monstre#3 trouve la robe assez confortable pour se trémousser en la portant! Ce sera beaucoup plus attendrissant, et moins stressant, lorsque le tricot sera fermé et non en danger d'être complètement détruit par un petit coup de pied bien placé!

7/07/2013

J’tannée!

La bonne nouvelle c’est qu’il fait moins chaud, la moins bonne nouvelle c’est que je n’ai toujours pas terminée la robe de Monstre#3. Moi et mes bonnes idées, ça relevait en effet du génie de faire une jupette de 400 mailles… Maintenant, c’est une question d’honneur; je dois terminer. Je dois également composer avec la tentation de tricher et de compter sur le blocage pour atteindre la longueur espérée… et y résister!

Voyez-vous, j’ai acheté trois balles de fil supplémentaire pour ce projet et sachant qu’il ne me restera qu’à fermer les manches (courtes) de la robe, faire des petites sandales de bébé ainsi qu’un bandeau et une ceinture, ça serait abdiquer et engraisser encore la réserve de fil que de ne pas aller jusqu’au bout de la jupe *avant* le blocage. 

Bon, je ne suis pas assez folle pour réellement prévoir d’utiliser trois balles pour la jupe, mais disons qu’il faudrait au moins que je termine la première… les deux autres balles pourront servir à la finition des manches, des sandales, de la ceinture et du bandeau. Puis, comme PapaMonstre ne s’est toujours pas occupé d’obtenir une date pour l’évènement, je devrai peut-être prévoir un petit boléro advenant le cas où le baptême aurait lieu à l’automne. 

Je ne peux pas vraiment être trop fâchée contre PapaMonstre pour son manqué de diligence pour faire les démarches puisqu’il répondrait surement qu’il veut simplement être certain de me laisser assez de temps pour finir la robe. L’excuse parfaite, mais il faudrait quand même que le baptême ait lieu *avant* que la robe ne soit trop petite… je dis ça de même hein! 

Au moins je commence à avoir l’impression de progresser… il y a déjà ça de positif je suppose!


 Malheureusement, comme je me suis mis dans la tête que la chose serait *vraiment* impressionnante, j’en ai encore pour quelques jours juste pour terminer la jupe… à moins de compter sur le blocage pour obtenir une longueur intéressante…

Ah, la tentation!

7/05/2013

Est-ce que tu veux une banane?

La réponse étant non, PapaMonstre et moi nous lançons dans la purée de banane. Monstre#3 se régale et nous sommes satisfaits de ne pas avoir laissé les bananes se perdre. Tout va bien jusqu’au moment fatidique où les deux grands réalisent que, oui, ils veulent une banane. 

Voici donc pourquoi notre journée aura débutée par une crise de bacon intensité 8000, option je me roule sous la table en beuglant comme si on me brûlait au fer blanc, par Monstre#2… et c’est aussi pourquoi PapaMonstre est parti à l’épicerie, chercher des maudites bananes. 

Que voulez-vous, Monstre#2 ne mange pas bien alors nous sommes réellement hésitant à lui refuser ce qu’elle demande lorsque c’est aussi raisonnable que de vouloir une banane le matin. Disons que ça change de traditionnelle: « Je veux quelque chose de bon et très sucré… un popsicle! ». Par contre, je comprends un peu le désir de popsicle, considérant qu’il fait déjà 29 dans la maison et qu’il est à peine 9h du matin. 

En ce qui concerne la robe de baptême, PapaMonstre m’a dit qu’il trouvait que ça avançait bien. C’est un bon signe parce que PapaMonstre n’est pas du genre à remarquer une progression minimale!


J’en suis probablement presqu’à la moitié de la jupe, mon problème c’est que j’ai peu de temps pour tricoter sans interruption et ça me donne l’impression de ne pas avancer du tout. 

Avec un peu de chance, la canicule (oui oui, il fait chaud!) ne m’empêchera pas de tricoter pendant les moments où PapaMonstre pourra s’occuper de Monstre#3… que voulez-vous, le partage des tâches parentale est un « must », mais les glandes mammaires sont une exclusivité maternelle.

7/04/2013

Des fois vaudrait mieux se la fermer!

Je nous entends encore, la semaine dernière, nous plaindre du froid… « Ça s’peut tu, on est à la fin juin pis y fait frette!!! ». En le disant, je me passais le commentaire qu’on devrait donc se la fermer parce que lorsqu’il ferait plus chaud, on s’en plaindrait.

Je ne me plaindrai donc pas du fait qu’il fait un million de degrés à l’ombre, que je crève de chaud, que c’est difficile l’allaitement quand il fait chaud parce que, ALLO, le bébé aussi il a chaud et le peau à peau c’est collant quand tout le monde transpire comme des cochons.

Quand il fait chaud, l’autre problème c’est que c’est difficile de rester motiver à se vautrer dans la laine. Malheureusement je n’ai pas le luxe de pouvoir mettre la robe de baptême de côté très longtemps, même si je n’ai toujours pas la moindre idée de quand ce fameux baptême aura lieu. Remarquez, PapaMonstre a sorti la piscine de plastique alors nous pourrions peut-être improviser quelque chose qui inclurait une cérémonie de présentation au sommet du module de jeux avec PapaMonstre en costume de babouin qui chante la chanson du Roi lion en levant Monstre#3 au-dessus de sa tête.

Je n’ai pas beaucoup d’appui pour ce plan… c’est probablement tant mieux parce que l’eau de la piscine est pas mal froide et, comme elle vient directement du puits, elle n’est pas tellement limpide. 

Bref, tout ça pour dire que je persévère et tranquillement la robe progresse… mais je regrette vraiment d’avoir eu l’idée génial de quadruplé mes mailles au lieu de les doublées parce que c’est vraiment, vraiment, VRAIMENT long.


Je m’efforce quand même de faire des pauses, histoire de profiter des vacances avec PapaMonstre et les enfants. D’ailleurs, hier nous avons fait une belle expérience parce que ça fait plusieurs fois que je le vois sur Pinterest et, franchement, je voulais voir ça donnait quoi comme texture pour amuser les enfants et nous avons mis une barre de savon au four à micro-ondes. Les enfants étaient content, contrairement à ce que j’aurais pu croire il n’y a pas eu de dégâts dans mon pauvre four et j’ai aussi appris qu’après 1.55 secondes dans le four à micro-ondes, les assiettes en carton prenaient feu. 

Des heures et des heures de plaisirs garanties!

Blagues à part, Monstre#1 a préféré essayer sa mixture sous la douche (oui, ça lave très bien) alors que Monstre#2 a fait des recettes dans un bol d’eau sur la table.


Finalement, ce sont les expériences de Monstre#2  qui auront causés le plus de dégâts, mais elle était tellement heureuse… et on s’entend, il y a pire pour se salir que de jouer avec du savon!

7/03/2013

C'est long...

Et oui, je me plain encore du temps que ça me prend avant de terminer la fameuse robe de baptême de Monstre#3… moi et mes bonnes idées!


Mais petit train va loin et je vais y arriver… un jour. Je ne crois pas que je répèterai l’expérience de la robe de baptême ou comme je le disais, si on m’offrait 500$ j’y penserais peut-être! parce que 400 mailles de jupe c’est un peu l’enfer. Par contre, l’effet bouffant sera immanquable.


J’alterne présentement entre trouver que c’est vraiment trop mignon de penser que mon petit Monstre#3 aura l’air d’un beau petit nuage cotonneux et me dire que c’est peut-être un peu intense de lui faire un costume de grosse guimauve. 

Évidemment, je dois en profiter avant qu’elle puisse émettre des objections, mais si je me fie aux réactions de Monstre#2 il me reste encore quelques années à pouvoir lui mettre mes tricots sans qu’elle ne rechigne. 


D’ailleurs, Monstre#2 aimerait bien avoir une  robe pareille comme celle-ci un costume de grosse guimauve, mais complètement rose. Je crois que ce sera la première fois que je vais briser le cœur de ma grande princesse, mais ce n’est vraiment pas dans mes projets de passer les prochains mois à faire une robe bouffante grandeur Monstre#2! 

Parce que mine de rien, si on regarde les photos précédentes, je suis pas mal certaine que je n’ai pas vraiment plus que le quart de la jupe de faite… le point positif; le tricot ça s’étire et la robe va donc faire très longtemps! 

Alors, une grosse robe bouffante, blanche, on porte ça quand?