5/30/2013

Comme on le dit en bon français… chu pas suuuuuuuuuuuuuuuuuuure pentoute.

Chose promise, chose due, du moins quand MamanMonstre ne mets pas la requête dans la filière « J’ai encore plein plein plein PLEIN de temps avant le dead-line » et n’ouvre plus le dossier avant que le fameux dead-line soit trop proche pour qu’on parle d’une avance confortable.

Tout ça pour dire que j’ai commencé la fameuse sirène hier soir, malgré mes yeux qui fermaient tous seuls. Le patron disait de commencer par un bras, le gauche apparemment, mais je n’aimais pas du tout la « main à quatre doigts » alors j’ai plutôt opté pour la « main mitaine aka pouce seulement ». 


C’est mieux, mais en continuant je me suis aperçue que je n’avais aucune idée à savoir si cette modification allait jouer un rôle important au niveau de la taille/circonférence du bras et que possiblement je travaillais dans le vide.

J’aime beaucoup travailler dans le vide donc j’ai mis le bras de côté, j’ai commencé le corps de la sirène… et pour le moment je trouve que ça a l’air de n’importe quoi.


Reste que ce fameux bras m’aura permis de découvrir que le crochet me permettra de faire des poupées de crayons et des marionnettes à doigts beaucoup plus rapidement. Ce n’est pas un avantage négligeable considérant la demande que Monstre#2 m’a faite hier, mais je n’en dis pas plus pour le moment…

Je vais juste essayer de ne pas complètement oublier avant la veille au soir! 

Sinon, pour faire exprès, je constate en regardant dehors que notre beau soleil est de nouveau bien loin derrière les nuages de pluie. Ça augure très mal puisqu’il ne nous reste qu’une semaine pour monter le module de jeux et qu’avant de pouvoir nous lancer dans ce projet il faut que le paysagiste soit venu égaliser le terrain. Est-ce que ça travail sous la pluie un paysagiste? 

Poser la question c’est y répondre je crois… 

Monstre#2 a très hâte que le fameux module de jeux soit construit. Il faut dire que pour le moment il n’y a pas grand chose à faire dans la cour à part cueillir les pissenlits qui tapissent la pelouse.

5/29/2013

Je me suis encore fait prendre…

À moins de dix jours de l’anniversaire de Monstre#2, perte totale de motivation pour le projet tricot qui va avec. Il faut dire que Monstre#3 est plus demandante dernièrement, dents et bedon obligent, alors quand je réussi à la mettre au lit… j’y tombe moi aussi!

La question du jour, en ce qui concerne mes activités textiles, est à savoir si je suis maintenant assez douée au crochet pour m'acquitter de mon engagement envers Monstre#2. Voyez-vous, ma grande princesse s' est souvenue hier d'une promesse faite distraitement il y a plusieurs semaimes par son indigne MamanMonstre. Je dis indigne parce que je n'y ai pas prêté attention plus qu'il ne le faut, mais clairement Monstre#2 a prit cet engagement plus qu'au sérieux.

Imaginez l'horreur ma surprise lorsque Monstre#2 m'a lancé: "Maman, est où ma sirène tricotée que tu m'as promis?"

Merde Zut!

Pour appuyer son propos, ou surtout pour s' assurer que sa maman tienne parole, elle s' est empressée d'aller sortir le fil qu'elle jugeait nécessaire à ce projet.


J'ai donc pour mission de crocheter la chose pour l'anniversaire de ma grande princesse. Un autre projet qui viendra me gruger le peu de temps "libre" que j'ai et mettre en péril la collection de vêtements de poupées.


Trois chapeaux, un bandeau, une veste bleue, un poncho à manches, une robe, deux paires de pantalons, deux paires de pantoufles, une robe, un chandail à manches courtes et un chandail « vomi de licorne ». Sommes toutes ce n’est pas si mal, mais j’aimerais vraiment y ajouter au moins une ou deux robes d’ici la fête de Monstre#2… Pour ça il faudrait biensûr que je m’y mette au lieu de travailler sur un bonnet pour l’hôpital.


Mon prochain défi risque d'être plus substantiel; qui dit anniversaire dit gâteau. Monstre#2 a d'abord demandé un gâteau poupée Cendrillon. Maintenant c’est un gâteau avec plein de fruits en forme de château avec des princesses…

Croyez-vous qu’une montagne de cupcake rose ça va faire la job? Parce que moi je ne sais pas trop comment faire ça une jardinière en forme de château… et je sais encore moins sculpter les fruits en forme de princesses!

5/28/2013

Le soleil est enfin de retour!

Mais j’imagine que, comme le veut Murphy, parce que je souligne le retour du soleil il y aura forcément un typhon cet après-midi.

Reste qu’avec un peu de chance, cette belle température nous permettra de faire les travaux nécessaires pour que Monstre#2 puisse profiter du module de jeux à sa fête. Fête qui arrive d’ailleurs à très grands pas et pour laquelle je n’aurai malheureusement pas terminé mes 1001 projets de tricot. Il faut dire que je me suis laissée distraire par la requête de Monstre#2 qui voulait absolument une nouvelle paire de pantoufles après voir vu les petits chaussons rose de Monstre#3.


Je n’avais même pas terminée la seconde que déjà elle voulait les porter! Flatteur, certes, mais pas très pratique quand on n’a pas de patron et qu’on doit s’assurer que les deux chaussettes soient pareilles. Reste que je ne m’en suis pas si mal sortie, mais je n’ai pas terminé les décorations… 


Monstre#2 hésite encore entre une fleur qui serait cousue sur le devant de la pantoufle, ou l’effigie d’Hello Kitty. Comme je ne suis pas encore parvenue à crocheter ce dernier motif, je prie intérieurement pour qu’elle opte pour la fleur!

5/26/2013

Méchant coup de génie...

Nous l'avons souvent dit, Monstre#1 est un grand garçon intelligent. L'intelligence étant ce qu'elle est, il pose parfois certains gestes que les simples d'esprit que nous sommes peine à comprendre.

Sa dernière frasque a été de graver, à l'aide d'un stylo, dans le bois du lit de Monstre#2 un message tout-à-fait adorable.

Je t'aime.


Imaginez sa déconfiture absolue lorsque nous avons vu la chose et que nous n'avons pas crié au génie. Je vous garantie, par contre, qu'il y a bel et bien eu des cris. Accusant d'abord sa sœur, il s'est vite rendu compte que nous n'étions pas assez évolués pour saisir toute la richesse intellectuelle qu'il avait si généreusement déversée sur nous.

Aussi logique que ça puisse paraître, nous n'avons pas  accepté que Monstre#2, qui ne sais pas écrire, soit l'auteure de ce graffiti. 

Bref. 

Je n’ai toujours pas repris mon courage, et mes aiguilles, à deux mains pour le cadeau de Monstre#2. J’ai par contre crocheté une paire de pantoufles à Monstre#3 en espérant que celles-ci seraient à la bonne taille… 




Et en action…


Malheureusement elles sont encore un peu grandes… ou alors c’est simplement les petits pieds grouillants de Monstre#3 qui font en sorte que les pantoufles font n’importe quoi sauf lui tenir dans les pieds.  

Je les ai ajustées un peu, exit les boutons pas manipulables de toute façon pour cause de petits pieds grouillants, et avec un peu de chance ça tiendra mieux. 

Évidemment, le premier commentaire que je me suis prise ce matin, de la part de Monstre#2…

- Mais elles sont où les miennes?

Je sens que la soirée va être longue…

5/24/2013

Le partage.

Monstre#2 participe à des ateliers d’habiletés sociales depuis quelques semaines. Pas que Monstre#2 ne soit pas sociale, au contraire, mais PapaMonstre et moi essayons de multiplier les occasions pour elle de socialiser avec des jeunes de son âge. Mine de rien, c’est aussi une occasion en or pour PapaMonstre et moi de rencontrer d’autres parents et de constater que Monstre#2 est capable de vivre en société.

Il faut dire que par moment notre petite princesse est tellement explosive que nous avons peine à la tenir… Comme le dit un dicton que j’ai vu passé sur Facebook il y a un moment : Je veux que mes enfants développent un caractère fort et soient capables de se tenir debout… une fois qu’ils auront quitté le nid familial!

Je blague un peu, mais c’est vrai que c’est parfois difficile de faire face à cette petite boule d’énergie pure. Bref, Monstre#2 participe à ces activités et le dernier atelier portait sur le partage.

Ahhh, le partage. Voici les scénarios typiques chez les Monstres…

Au début ça ressemble à ça :

- Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan Monstre#1 veut pas partager!!!!!!!!

- Monstre#1, PARTAGE AVEC TA SŒUR!

- Mais (Belle)MamanMonstre, Monstre#2 partage pas non plus!

- Monstre#2, PARTAGE AVEC TON FRÈRE!

Après la 1209109230198234 fois, le scénario ressemble plus à ceci :

- Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan Monstre#1 veut pas partager!!!!!!!!

- ARRANGEZ-VOUS!

- Mais (Belle)MamanMonstre, Monstre#2 partage pas non plus!

- J’MEN FOUUUUUUUUUUUUUUUuuuuuUUuUUUUUUUUUu!!!!

Et oui, on apprend rapidement à laisser les enfants gérer leurs petites affaires… sinon on devient fou. Ce n’est pas que je m’en fou pour vrai que les enfants ne partagent pas systématiquement dans la plus grande harmonie, non, c’est que si je passe ma journée à décrocher Monstre#3 du sein pour aller faire de la gestion de crise on va se retrouver avec un bébé souffrant de malnutrition et une maman en dépression!

Alors Monstre#1 et #2 apprennent tranquillement à gérer et à partager.

Le défi de l’atelier sur le partage est d’offrir un jouet qui sera donné à un enfant démuni. J’explique la chose à Monstre#2… refus, crise de larmes, l’horreur quoi. Mais Monstre#2 est intelligente :

- Mais maman, j’en ai des sous dans ma tirelire! Je vais en acheter d’autres des jouets pour les enfants pauvres!!!!!

Je suis émue et complètement démunie devant cette déclaration… c’est bel et bien un beau geste de partage que de vider sa tirelire pour acheter des jouets neufs à offrir aux plus démunis.

Mais ça ne m’aidera pas du tout sur la quantité obscène de jouets qui traînent partout dans la maison...

Tout ça pour dire que la sélection n’est pas encore faite et que j’ai bien l’impression que le défi sera de taille. Pour le moment l’argument de taille est que nous n’aurons pas de place pour d’autres jouets alors elle ne pourra pas avoir de cadeau à sa fête. Malheureusement, je la soupçonne de savoir que c’est un argument bidon.

Parlant des cadeaux de Monstre#2, j’ai pris le temps hier soir de faire la version poupée de son chapeau à fleur.



Forte de mon succès si rapide, je me suis empressée de monter les mailles pour faire une version poupée de la robe soleil orange. Malheureusement, le gros problème lorsque je me lance dans ce genre de projet tard le soir c’est que je suis embrouillée et je fais n’importe quoi. Après de longues minutes j’ai dû me rendre à l’évidence; j’avais monté beaucoup trop de mailles.

Puis j’ai abandonné parce que Monstre#3 a décidé qu’elle n’avait pas sommeil. Bref, la joie! Avec un peu de chance je pourrai travail un peu sur ce projet ce soir et en fin de semaine, mais mon petit doigt me dit que ce ne sera pas facile avec les trois Monstres… À suivre!

Point positif, par contre, c’est que j’achève l’ensemble de marionnettes que j’ai commencé mercredi. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour les travailler, mais le tricot est terminé. Maintenant il reste à coudre les têtes et à ajouter  traits et cheveux à ces petites princesses.



Un autre point positif est que j’ai  neuf petits bonnets prêts pour l’hôpital, plus que trois et PapaMonstre pourra aller les porter. Je ne sais pas pourquoi il m’en faut au moins une douzaine avant d’aller les porter, c’est mon seuil psychologique il faut croire! 


Pour le moment je jongle toujours avec l’idée de trouver un patron pour les faire au crochet. Ce serait beaucoup plus rapide et je pourrais donc leur en donner plus, mais ce qui me fait toujours hésité est le fait que les « tricots » au crochet sont toujours plus raide que les tricots à l’aiguille… qui veut d’un bonnet tout raide pour la tête de son précieux petit bébé?

Remarquez que je dis ça, mais Monstre#3 a une multitude de chapeau au crochet qui ne sont pas si raide… mais les espaces entre les mailles sont plus grands au crochet et les bonnets sont donc un peu moins chaud. Je ne sais pas pourquoi je bloque autant à l’idée de crocheter des bonnets de bébés, je vais devoir essayer pour juger concrètement de ce qui est acceptable ou non!

Il faut dire que ce serait probablement mieux que le petit bonnet que Monstre#3 a eu sur la tête dès sa naissance. En fait, le bonnet était tellement usé qu’il ne lui tenait pas sur la tête parce qu’il n’avait plus aucune élasticité, en plus d’être laid, grisâtre et en était très visiblement à un nombre d’usages indécent.

L’infirmière s’était même excusée en m’avouant qu’ils devaient réutiliser les bonnets parce qu’ils n’en avaient pas assez et qu’il n’encourageait les parents à les garder que lorsqu’ils étaient vraiment beaux. Je vous épargne le son de cloche que PapaMonstre et moi avons eu à ce moment, mais avant même d’avoir reçu notre congé on leur donnait une douzaine de petits bonnets qui attendaient justement de trouver preneur. 

D’ailleurs, ce petit bonnet gris et pas très ragoutant doit encore être en circulation puisqu’il était hors de question que je garde cette horreur. 

Quoi? Monstre#3 aurait pu croire, un jour, que c’était moi qui l’avais fait! J'aurais eu beaucoup trop honte!

5/22/2013

Depuis que je suis maman, je dors peu.


 Au début c'était parce que bébé devait boire, puis c'était pour être certaine de me réveiller si bébé était en difficulté... ensuite c'était parce que mon bébé c'était Monstre#2 et que cette bestiole infernale digne du lapin Energiser ne dort simplement pas.

Monstre#3, pour sa part, dort bien depuis toujours... mais moi je ne dors toujours pas. Cette portion du billet a même été écrit à l'aide de la tablette de PapaMonstre (plus pratique que de le faire de mon cellulaire) tout en la regardant dormir. Depuis quelques jours, mon petit écureuil en sucre ne dort plus aussi bien. Tellement que j'ai du me résoudre à la prendre avec moi dans mon lit pour pouvoir l'allaiter et me reposer en même temps. C'est une pratique lourde de souvenirs puisque Monstre#2 y a eu droit pendant les deux premières années de sa vie!

Voyez-vous, Monstre#2 est une enfant intense pour qui dormir est une ridicule perte de temps. J'avais donc dû choisir entre le manque de sommeil chronique et paralysant, ou le co-dodo. Je vous assure que malgré toutes les meilleures intentions du monde, après des mois de tourmentes le choix se fait facilement. Près de quatre ans plus tard, Monstre#2 est toujours aussi intense, mais elle dort mieux, sans allaitement, dans son lit. 

Monstre#3 n'est pas intense. J'ose donc espérer que ses réveils nocturnes peuvent être attribués à la faim, tout simplement, et que tout rentrera dans l'ordre maintenant que nous avons introduit l'alimentation solide dans sa petite routine... À suivre!

Toujours est-il que mes monstres adorés dorment à poings fermés et que je suis réveillée,  à attendre qu'elles aient besoin de moi. 

Bon, pour passer le temps je rédige ce billet, mais c'est seulement parce qu'après avoir terminé un autre bonnet pour l'hôpital, je ne savais plus trop dans quel projet me lancer. Remarquez que j'ai un ensemble de marionnettes à préparer, mais je sais par expérience que c'est loin d'être un bon projet à entreprendre lorsque je cogne des clous!

N’empêche que j’ai déjà presque la moitié des corps de fait… vraiment, j’adore ce petit projet!


Je vais encore me retrouvée trop à la dernière minute, mais je voulais trouver des livres de contes au Dollorama et faire des petits ensemble crayons de couleurs/poupées de crayons. Petit chaperon rouge, trois petits cochons et autres trucs du genre, pour l’anniversaire de Monstre#2, mais avec le temps qui passe je crois que ce sera peut-être plus pour Noël prochain. Après tout, il faut encore que je termine plusieurs vêtement de poupées pour son anniversaire et si je continue de multiplier les projets je n’y arriverai pas. 

Parlant de la multiplication des projets, j’ai terminé l’ajustement de la robe de Monstre#3!


Et en action… avec un bandeau biensûr!


Et comme je ne suis pas sage, au lieu d’avancer mon projet pour la fête de Monstre#2… ou encore commencer la robe de baptême de Monstre#3, j’ai préféré crocheter rapidement un chapeau (oui un autre) pour ma princesse des chapeaux, aka Monstre#2.


Et en action…


Plus ou moins le look casquette, un peu plus chapeau cloche je dirais, mais quand même trop mignon sur ma belle princesse!


On m’a passé le commentaire comme quoi c’était surtout la fleur qui faisait le chapeau… et c’est tellement vrai! D’ailleurs, Monstre#2 m’a fait une mini crisette parce qu’elle voulait une fleur ÉNORME et que celle-là est apparemment trop rikiki… allez savoir.

Et pour finir ce billet sur un sujet complètement différent : voici quelques-uns de mes petits visiteurs à plumes de ce matin!



Un superbe bruant chanteur...


Légèrement plus coloré, un chardonneret jaune mâle.


Un bruant à couronne blanche.


Et finalement quelques hirondelles en actions (deux bicolores en vol et deux rustiques perchées sur le fillage).

J'aime vraiment mon coin de pays!


5/20/2013

Ajustements


Et voilà, la petite robe soleil de monstre#3 est terminée... Malheureusement, j'avais raison et elle n'était ni assez grande pour Monstre#3, ni assez petite pour les poupées.


Avant de coudre les bretelles, j'ai eu la présence d'esprit d'enfiler la chose à mon petit écureuil en sucre pour constater les dégâts. Ainsi, je me suis rendue compte à temps qu'il serait pratiquement impossible de lui faire porter la robe si je n'allongeais pas un peu les bretelles...et encore là je garde un certain doute.


Bref, j'ai donc allongé les bretelles avant de faire les bordures en coton orange. D'ailleurs, j'ai quelque peu modifié la fameuse bordure au niveau du haut de la robe, histoire d'accommoder les changements fait aux bretelles. Mine de rien, je crois que le résultat est relativement probant...
  
Reste à voir si le blocage extrêmement agressif que la robe a subit aura été suffisant pour amener la robe à une taille plus adéquate.


Et finalement, le blocage aura aidé pas mal, mais les bretelles sont trop longues! Décidément, ce projet en sera un sous le thème de l’ajustement! Heureusement, ce n'est rien qu'un bouton stratégiquement placé ne pourra pas régler... À suivre!


J'ai aussi tenté ma chance et fait une tentative de crocheter une casquette format poupée.


Je ne suis pas vraiment contente du résultat, je l'ai faite beaucoup trop courte et elle tien donc difficilement sur la tête de la poupée,  mais bon puisqu'elle est déjà faite, autant l'ajouter aux cadeaux de Monstre#2. Je n'ai pas encore crocheté la casquette de Monstre#2, qui finalement m'a fait promettre que la sienne serait plus rose que blanche, mais je devrais m'y mettre sous peu... à suivre!

Dans un autre ordre d'idées,  samedi dernier la famille monstre à profiter des activités offertes dans le cadre de la fête de la famille de la mrc des Basques. C'est un évènement que nous avons découvert l'année dernière et que nous avions grandement apprécié, alors pas question de le rater cette année!  Jeux gonflables et barde-à-papa, rien de trop beau pour passer un bon moment en famille et permettre à nos Monstre#1 & #2 de s' en donner à cœur joie entourés d'enfants de leur âge.  Surprenament, Monstre#3 y a même fait une longue sieste malgré le brouhaha.

Cette année, nous avions l'avantage de reconnaître quelques visages familiers, c'est sans doutes la preuve que nous apprivoisons tranquillement notre petit coin de pays! J'en ai également profité pour pavaner mon petit écureuil en sucre et sa fameuse casquette... que voulez-vous, tant qu'à l'avoir faite, aussi bien la montrer. 

Puis avec tous les compliments que je me suis pris, je vais bien finir par me laisser convaincre de prendre des commissions. Mon gros problème restera probablement mon incapacité à attribuer une valeur quelconque à mon travail; il faudrait sans doute que ce soit PapaMonstre qui soit responsable de choisir un prix de base...

N'empêche que ça fait un bon velours de savoir qu'il n'y a pas que ma maman et mes enfants qui aiment mes tricots! 

5/16/2013

Les petites choses…


Lorsque Monstre#3 n’était encore qu’une idée un peu abstraite dans notre vie, du moins dans celle de PapaMonstre puisque je vous l’assure se vomir les tripes plusieurs fois par jour pendant huit mois c’est pas mal concret, j’en profitais pour tricoter tous les trucs de bébé possibles et imaginables. 

Bon, j’exagère un peu, mais avant même de savoir si Monstre#3 serait UN ou UNE Monstre, je lui tricotais des petits bonnets et des jouets. L’un des premiers jouets que je lui ai fait était un lutin, le premier lutin que j’ai tricoté et qui aura entraîné mon obsession compulsive à en tricoter de toutes les couleurs.


Monstre#2 en a également reçu deux, mais honnêtement elle s’en fout un peu de ces doudous! Que voulez-vous, ma grande fille avait déjà passé l’âge de ce genre de peluche, mais pas Monstre#3. Normal, elle n’était même pas encore né, difficile d’être trop vielle pour un jouet… Bref. 

À l’annonce que Monstre#3 serait une petite fille, je me suis laissée gagnée par l’idée de lui tricoter un second lutin qui aurait des « couleurs de fille ».


Malgré tout, c’est invariablement vers le lutin bleu que Monstre#3 revient toujours.


Difficile de ne pas craquer devant le fait que le doudou préféré de mon petit écureuil en sucre a été tricoté avec amour par sa maman! Puis je me suis surprise à acheter du coton « blanc picoté rose » pour lui faire un autre lutin… mais je me suis arrêtée net. Après tout, ça dérange quoi que le doudou de ma petite Monstre#3 soit bleu? Ça ne dérange absolument rien! Par contre je suis un peu mal pris parce qu’en cas de perte du doudou je ne pourrai peut-être pas en refaire un identique… je ne trouve plus de coton de cette couleur!


Je crois qu’il est clair que PapaMonstre et moi devrons nous efforcé d’être extrêmement vigilants… à la fois pour ne pas perdre le fameux lutin, mais aussi pour vérifier fréquemment les rayons « artisanat » à la recherche de ce coton… au cas où! Je le répète, je suis vraiment ému de voir à quel point Monstre#3 est déjà attachée à ce petit lutin que je lui ai tricoté alors qu’elle était encore bien au chaud dans mon ventre.

Monstre#2 n’aura pas eu cette chance puisque je ne tricotais pas encore lorsque je l’ai eue. Heureusement, ma grande princesse n’est malgré tout encore qu’une toute petite fille qui a bien le temps de s’attacher aux tricots que sa maman lui fait avec tout son amour…

Jusqu’à l’adolescence, où elle aura beaucoup trop honte d’avoir une mère pour accepter de porter ou de se montrer en publique avec quelque chose tricoté… encore moins tricoté à la main par sa mère! 

Pour le moment, je peux dire que ma grande, qui n’a jamais vraiment eu de doudou irremplaçable, se montre plutôt accro à sa couverture magique. Cette petite couverture est transformable selon la situation; que ce soit pour une sieste improvisée…


 Ou pour servir de nappe à l’heure du thé


Il y a des moments comme ça qui rende la maternité tellement moins pénible spéciale!

Maintenant je vous laisse… Monstre#1 cour nu dans la maison pendant que Monstre#2 s’improvise Castaphiore. Par chance que Monstre#3… vient de me préparer une belle couche surprise.

Soupir…





C’est quétaine, mais…

 

C’est vraiment plus fort que moi, Monstre#2 aura la même casquette crochetée que sa sœur. Que voulez-vous, je suis quétaine! Malheureusement, je ne m’assume pas entièrement… D’ailleurs, puisque l’on parle de « quéténitude » mal assumée…


Et oui, j’achève déjà la jupe de la robe soleil version Monstre#3. Par contre, je suis pas mal certaine que je devrai la bloquée pour qu’elle soit à la bonne taille. Pour le moment j’ai surtout l’impression d’avoir été un peu trop drastique en terme de taille d’aiguille, mais comme je suis loin d’avoir le compas dans l’œil lorsque je tricote, mieux vaut attendre d’en avoir terminé avec la robe avant de porter un jugement final.

C’est donc un dossier à suivre!

Parlant de dossier, je ne me suis toujours pas replongée dans le tricot de poupée. C’est que ces jours-ci, Monstre#3 est collée à moi de façon assez continue, ou alors je fais l’effort de me coucher pour quelques heures lorsque j’ai la chance que tous mes monstres soient sagement au lit.

Je vais donc sans doute me retrouver en situation de « tricot d’urgence » sous peu puisque l’anniversaire de Monstre#2 approche à grand pas...

5/14/2013

Next!


La robe de Monstre#2 étant un succès, j’ai déjà monté les mailles pour la version Monstre#3. Par contre, il me reste à voir si j’ai été un peu trop enthousiasme dans le choix des aiguilles… Voyez-vous, la taille la plus petite offerte par le patron est 2T et c’est encore un peu beaucoup grand, même pour mon bébé mammouth. J’ai donc réduit la taille des aiguilles de 4.5mm à 3.5mm. Avec un peu de chance la robe résultante fera à Monstre#3, ou au moins aux poupées de Monstre#2!

Je me suis quand même accordé une courte pause de tricot ce matin et j’ai crocheté un petit projet! Je sais, grosse pause… hihi! Bref, dernièrement j’ai crocheté un petit chapeau cloche pour Monstre#3 et elle a accepté de porter la chose pendant de longue période sans faire de crises! Bonheur indescriptible en poche, et pensant tenir un bon filon pour assouvir mes bas instincts de tricoteuse/crocheteuse, je m’étais donné pour mandat de lui en faire un identique en coton, fibre légèrement plus appropriée pour l’été qui frappe à nos portes.

C’est donc ce qui m’a tenu occupée ce matin. Malheureusement, au moment d’entamer la bordure ondulante j’ai dû faire face à la triste réalité; si j’avais prévu beaucoup trop de fil orange pour les bordures des petites robes d’été, c’était loin d’être le cas avec le fil prévu pour ce chapeau.

J’ai donc improvisé un petit quelque chose... Et à première vue, Monstre#3 était aussi septique que moi en ce qui concerne ma capacité à improviser, sur un coup de tête, ce genre de couvre-chef!


Mais je n’avais plus le choix; j’étais trop avancée pour ne pas aller jusqu’au bout. Heureusement, plus je progressais, plus Monstre#3 semblait apprivoiser le concept de ce chapeau.


Moi, par contre, j’étais toujours un peu ambivalente quant au niveau de succès de mon ouvrage… jusqu’à ce que j’y appose la touche finale!


La fleur est loin d’être parfaite, mais je dois admettre que je trouve ce chapeau tout-à-fait adorable! Je suis très fière de moi-même hihihi!

Bon, comme ça aide d’avoir un beau bébé pour le porter, je dois bien donner un peu de mérite à Monstre#3!




5/13/2013

Je suis certaine que ça va être ben trop large!


J’en étais tellement certaine, en montant les mailles, cette robe serait beaucoup trop large pour Monstre#2. Puis j’ai résisté à l’envie de rallonger la jupe qui, j’en étais certaine aussi, serait tellement trop courte. Puis je suis arrivée au moment de tricoter le haut de la robe et j’étais inquiète… ça va être bien trop moulant!


Finalement, la vérité se trouve quelque part au milieu. J’ai pris la décision exécutive de ne pas bloquer la robe pour le moment puisqu’elle fait parfaitement bien à Monstre#2. Il sera toujours temps de le faire lorsque la robe sera devenue un peu trop juste/trop courte. 


J’ai été confrontée à mon incapacité chronique à prévoir correctement la quantité de fil nécessaire à un projet. En effet, j’ai acheté quatre balles de coton orange pour faire les bordures… et j’en ai utilisé moins qu’une seule. Je me console en me disant que ce n’est pas avec des balles de coton à 2$ que je vais me ruiner, puis j’en aurai pour la robe identique que je compte faire à Monstre#3… et pour la collection de vêtements de poupées pour l’anniversaire de Monstre#2. 

D’ailleurs, il faudrait bien que je me remette à ce projet… À suivre!

5/11/2013

Et voilà; un monstre à boutons!

Et oui, la varicelle vient de faire sont entrée chez les Monstres via Monstre#1 qui nous la rapporte de l’école. Je vous le dit toute suite, on est bien loin de la varicelle de notre enfance… quatre boutons au visage, peut-être cinq ou six sur le reste du corps et un petit bonhomme même pas ralentit un petit peu. Sûrement le résultat de la vaccination contre la varicelle!

Tant mieux!

Reste à voir si Monstre#2 et Monstre#3 l’attraperont à leur tour… 

Le beau soleil dont je parlais dans mon dernier billet est disparu et a cédé sa place à la pluie. L’herbe en avait grand besoin, mais c’est quand même un peu tristounet comme paysage. Outre les cris de joies qui raisonnent dans la maison, que voulez-vous les enfants s’amusent rarement en silence, j’ai quand même mon tricot pour me tenir occupée… pas que les trois enfants soient si sage que ça, mais PapaMonstre se dévoue pour la cause.

Je m’en suis tenue aux instructions et j’entame présentement le haut de la robe. Malheureusement je ne suis pas réellement convaincue que la robe sera de la bonne longueur, mais je suppose qu’il sera toujours temps d’en faire une autre plus longue une fois que j’aurai apprivoisé le modèle. Puis ce qu’il y a de bien avec ce genre de petite robe, c’est qu’elles peuvent être facilement portées comme tuniques avec un collant ou un legging!


Encore un peu de travail à faire, mais j'achève!

5/09/2013

Suivre des instructions…

C’est à la base de bien des choses et le tricot n’est pas l’exception à la règle; il faut suivre des instructions. Je m’y plis la plupart du temps, mais souvent je fais des modifications… parfois pour le mieux, la plupart du temps... pas vraiment. Cette fois-ci, je m’y tiens… du moins pour l’instant!


Je dis pour l’instant parce que j’ai bien peur de trouver la robe un peu courte si je m’en tiens aux instructions. Je me fais présentement violence pour ne pas ajouter un ou deux rangs par sections, mais pourtant la robe devrait arriver au-dessous du genou selon les instructions… on verra bien!


Il me reste à trouver des leggings jaunes (ou blancs, ou oranges… ou les trois) pour porter sous la robe et le tour sera joué… du moins si je termine la robe et qu’elle est à la bonne taille. Il me reste encore deux sections de huit rangs/ronds à faire avant d’arriver à la taille et de commencer le haut de la robe… j’ai bien hâte de voir le résultat final puisque la robe me semble à la fois un peu courte et pas mal trop large, mais selon le patron c’est l’équivalent d’une taille 5T et cette taille est habituellement un peu juste pour Monstre#2.

En même temps, je ne sais pas à quel point les tailles de vêtements pour enfants dans les magasins sont fiables puisque les coupes sont clairement faites pour que même le plus simple des chandails à manches courtes (aka t-shirt) soit ajusté. C’est ce qui me dégoûte le plus du magasinage de vêtement pour Monstre#2, et qui me dégoûtera certainement lorsque Monstre#3 arrivera à l’âge de porter autre chose que des pyjamas à pattes, les vêtements pour petites filles sont-ils obligés d’être juste au corps? Je me retrouve à lui acheter des tailles 6 ou 7 ans pour qu’elle puisse être à l’aise dans ses mouvements, et ce n’est pas juste parce qu’elle est grande pour son âge! 

Puis, quand je tricote, je vois bien que les tailles sont beaucoup plus fiables si le patron les annonces en circonférence du torse plutôt qu’en âge, ou alors que les âges sont beaucoup plus près de la réalité que des tailles commerciales… enfin, monté de lait figurative terminée. 

Le soleil et la chaleur sont de retour parmi nous, ce qui signifie que le temps commence à presser de terminer le jardin. Sinon j’ai bien peur que nos plants vont soit mourir par manque d’espace pour leurs racines, ou encore porter fruits avant même d’être transplantés! Du moins c’est ce que laisse présager nos concombres!


Dans un autre ordre d’idées, les oies blanches sont de retour, ainsi que nos envies à PapaMonstre et moi d’aller nous promener en nature avec la camera. Le problème c’est que nos fins de semaines sont plutôt hypothéquées, pour le moment, avec la natation de Monstre#2. PapaMonstre s’est quand même dévoué cette semaine pour aller gambader dans les champs devant la maison…



Malheureusement, les visites à ma fenêtre se font plus rares… il faut dire que l’un de nos chats des champs erre beaucoup aux alentours de la maison ces temps-ci; il est pas mal amoché et il apprécie beaucoup la nourriture qu’il reçoit! Par contre, comme je le mentionnais, sa présence dans les parages ne fait pas de miracle pour encourager les oiseaux à venir près de la maison.


Bon, je ne suis pas particulièrement déçue de ne pas avoir des centaines d’oies blanches dans ma cours arrière (elles se marcheraient sur les pieds pas mal!), mais les bruants et autres passereaux me manquent!