3/28/2013

F. i.i.N. i.i. (e)!!


Oui c’est enfin vrai : j’ai terminé la veste Paprika!


C’est certain qu’elle n’est pas parfaite, le capuchon laisse un peu à désirer, mais je suis assez contente du résultat. Il faut dire que j’adore les boutons en nacre de perle, et la fermeture avec lacet est pas mal. J’avais bien hâte à ce matin pour que voir mon « Petit chaperon bleu » en action!


Bien entendu, le problème lorsqu’on parle « d’action » c’est qu’avec Monstre#2… c’est vraiment en action, c’est-à-dire que d’obtenir une photo qui n’est pas floue relève de l’exploit!


Je dois avouer que ce n’est définitivement pas ce que j’ai préféré tricoter jusqu’à présent. Par contre, je suis obligée d’admettre que le résultat est vraiment adorable et que je risque d’en tricoter d’autres. Je suppose que l’avantage c’est que je ne peux que m’améliorer en ce qui concerne les bordures de ce type… en tout cas, je suis beaucoup moins intimidée par la chose maintenant que j’en ai plus ou moins réussi une!


Mon projet actuel pour les poupées est d’en faire une version plus simple… disons que l’idée de tricoter toutes ces torsades, sans parler de la bordure infernale, pour un vêtement de poupée me laissait plutôt froide.

Malheureusement, l’histoire ne dit pas si Monstre#3 me laissera beaucoup de temps pour tricoter pendant que sa grande sœur est à la garderie aujourd’hui…





3/26/2013

Je pense que je vais survivre…


Même si j’ai un peu honte de ne pas débuter ce billet en étant toute fière d’avoir terminé la bordure qui traîne depuis trop longtemps, je peux au moins dire que j’achève réellement.


En fait, selon les instructions, j’ai terminé puisque la bordure fait environ quatre centimètres, mais j’ai bien l’impression que si je n’en fais pas au moins six, la veste sera mal ajustée. 

Mon problème c’est qu’il est tard et que je cogne des clous, ce n’est pas très pratique pour faire un tricot uniforme et sans erreurs! Alors je vais faire ce que toute tricoteuse raisonnable ferais; tricoter jusqu’à en tomber dans les pommes aller me coucher. Avec un peu de chance, demain j’aurai à la fois le temps de terminé cette foutue bordure ET d’écrire un billet pour vous présenter la veste finie.

Je dois dire que je suis plutôt las de cette bordure, avouez que vous êtes trop surpris. En plus, je n’ai pas tricoté d’autres vêtements pour les poupées de Monstre#2 et je sais que je ne pourrai pas profiter de la longue fin de semaine pour continuer ce projet puisque nous avons un voyage express à notre agenda familial. 

Déjà que j’ai le crochet qui démange depuis que Monstre#2, avec les yeux tout mouillés bien entendu, m’a lancé:

-          Maman, pourquoi tu m’as pas déjà tricoté une sirène en laine pour jouer aux Bubulles Guppies?

-          Ah… bien, vois-tu Monstre#2 de mon cœur que j’aime, c’est que Maman est une grosse méchante sans cœur qui se débat sans bon sens pour te faire une surprise que tu aimeras même pas pour ta fête de quatre ans… n’a pas eu le temps encore, mais quand je vais avoir fini ta veste je vais voir ce que je peux faire.

J’ai déjà le patron de côté, techniquement il ne me reste qu’à choisir les couleurs et trouver un magasin qui aurait du « pêche » en stock… avec la fermeture des Zellers, ça ne me laisse pas beaucoup de choix dans ma région, mais peut-être que le voyage me permettra de remédier à ce problème. 

3/25/2013

Il y a de quoi s’ouvrir les veines avec une cuillère de bois…


Je disais, dans mon dernier billet, que j’avais découvert une étape du tricot que je détestais encore plus que les coutures… et bien je ne savais pas encore à quel point c’était horrible de faire des bordures!

Toutes fières de mes 186 mailles rattrapées tant bien que mal en vue de devenir la bordure de la veste Paprika, j’ai passé ma soirée d’hier à enchaîner les côtes 2x2 pour venir à bout de ce tricot maudit… et en fermant mes mailles j’ai ressenti un immense malaise. 

Pourquoi est-ce que le tricot il « bunch » de même? Et non, je n'ai pas pris de photo. 

Reste que j’ai dû me rendre à l’évidence en arrivant à fermer ma dernière maille… ça n’allait pas du tout. Aussi bien dire que j’ai perdu ma soirée d’hier puisque j’ai défait la bordure. Mes 186 mailles étaient insuffisantes pour permettre à l’ouvrage d’être bien étendu et la veste était vraiment pathétique à regarder, toute recroquevillée sur elle-même, bossue même. 

Ce soir j’ai relevées 300 mailles… je sens que les risques que ce projet se termine en feu de frustration joie sont proportionnel à mon niveau de fatigue.


Ça promet.





3/24/2013

Je déteste ça encore plus que les coutures!


C’est quand même surprenant, mais j’ai trouvé quelque chose que je déteste encore plus que les coutures lorsque vient le temps de finir un tricot. Vous l’aurez surement deviné, je fais référence à la bordure de la veste Paprika.

En fait, ce n’est pas tant de tricoter la bordure qui me pose problème, cette étape est relativement facile même si elle implique 184 mailles en côtes 2x2. Non, ce qui posait problème c’était de reprendre ces mailles en bordure de l’ouvrage… et j’avais raison, le résultat est loin d’être parfait.


Le mal est fait, je vais donc y aller jusqu’au bout et endurer cette bordure qui me tracassera probablement à chaque fois que Monstre#2 portera la veste… si je la laisse la porter! C’est peut-être une bonne occasion de la laisser expérimenter avec des ciseaux… 

Je blague non je suis très sérieuse, mais je ne suis pas convaincue quand même. Bref, on verra bien l’allure que la veste aura une fois terminée… peut-être que les boutons en nacre de perle me feront oublier la bordure tricotée tout croche. 

Sinon, un tricot qui ne m’aura pas du tout déçue c’est le poncho à manches de poupées que j’ai fini hier soir. Malgré le million de fil à rentrer pour la finition, ce petit tricot est tout-à-fait adorable!



Les 1001 projets de la famille Monstre.


PapaMonstre est un home aux 1001 projets. Malheureusement, il ne les mène pas toujours à terme.

(Je sais chéri, j’ai promis d’arrêter de parler de mon module de rangement à laine que tu m’a si gentiment offert à la fête des mères 2012 et qui n’est pas fini…)

Cette fois, par contre, il est sur une bonne lancée puisqu’il a décidé de faire un jardin et que les semis qu’il que nous avons fait avec les enfants commencent à avoir une bonne mine. Les enfants sont très investis dans cette aventure, je vous épargne les détails concernant les dégâts découlant de la merveilleuse idée de faire des semis dans la maison avec des gamins... mais comme nous avons tous eu beaucoup de plaisir, ça valait la peine de devoir nettoyer un peu de glorieuse bouette!

Au final, j’ai pu récupérer une étagère à plantes qui accumulait la poussière au sous-sol et nos petits semis grandissent joyeusement.


Je ne vous cacherai pas que j’ai moi-même été frappée d’un enthousiasme légèrement effrayant lorsque j’ai aperçu les premières feuilles, celles des plants de concombres! Puis, après inspection de nos divers semis, j’ai pu confirmer que nous avions des plants de toutes les catégories! Il n’y a que les oignions qui se font attendent.


Oignons, concombres, tomates, poivrons et ciboulettes, c’est tout ce que nous avons semé pour le moment. Les carottes, épinards, et les autres que j’oublie, seront plantés directement dans le jardin  que PapaMonstre va installer dehors une fois que la neige aura fondu pour de bon. 

La ciboulette a d'ailleurs déjà attend une forme impressionnante, pour un petit semi de quelques jours, mais elle ne finira pas entièrement au jardin. 


Voyez-vous, j’ai eu la bonne idée de proposer un nouveau projet à PapaMonstre comme cadeau pour la fête des Mères cette année… outre la finition de mon module de rangement pour la laine que je n’aurai jamais, j’ai proposé à PapaMonstre de me faire un petit jardin intérieur de fines herbes. 

Ce petit jardin occupera l’étagère à plantes et PapaMonstre aura très peu d’excuses pour ne pas mener à bien ce projet puisque le terreau, les pots ET les graines sont déjà achetés!

Un petit effort PapaMonstre… et moi je ferai mine d’être surprise! ;)


En attendant, Monstre#2 prend très à cœur la santé de ses légumes. Comme elle a entendu à plusieurs reprises que les plantes aiment qu’on leur parle et aiment la musique, nos semis ont eu droit à un magnifique spectacle de chant (et de danse) pour les aider à pousser.

3/23/2013

C’est la fin de semaine!


D’accord, pour une maman à la maison ça ne change pas grands choses; le réveil se fait à la même heure et on passe quand même toute la journée à ne pas avoir cinq minutes pour se peigner. La grosse différence c’est qu’on se sent beaucoup moins coupable de passer la journée en linge mou quand le calendrier affiche officiellement « Samedi » ou « Dimanche ».

Aujourd’hui, je me lance dans le tricot de la bordure de la veste Paprika. Je sais, je sais, c’est un beau vœu pieux, mais je dois me presser avant que la veste ne soit trop petite pour Monstre#2. De toute façon, mes seuls autres projets ne sont pas urgent (les bonnets de bébés pour l’hôpital), ou alors je ne peux pas les avancer pendant que Monstre#2 est dans les parages (les vêtements de poupées). 

D’ailleurs, en ce qui concerne les vêtements de poupées, j’ai terminé une autre petite paire de souliers « passe partout »… 


J’ai également commencé la version poupée du « Poncho àmanches » de Monstre#2 et j’ai bien hâte de l’avoir terminé. 


J’en suis d’ailleurs à me demander si les poupées auront également le bandeau… et les petits gants! Bon, des gants de poupées, c’est peut-être un peu ambitieux…

3/21/2013

Bon.


Même si la perte de temps totale des derniers jours, du moins en ce qui concerne le tricot, m’a légèrement joué sur le moral, j’ai fait de mon mieux pour ne pas me laisser abattre. Je me suis plutôt retroussées les manches pour rattraper mon « retard », en faisant attention à ce que le chandail puisse être porté par la poupée.


Puis, pour me donner bonne conscience, j’ai aussi crocheté une paire de pantoufles pour les poupées… et je crois qu’elles feront fureur!


Je suis certaine que Monstre#2 sera complètement folle de joie lorsqu’elle va réaliser qu’elle a toute une famille de pantoufles lapin!


Autre point bonus; les pantoufles de poupées sont très faciles à crocheter… et très rapide aussi. Je sens que les poupées auront une belle sélection de chaussures! 

D’ailleurs, je m’y remets pendant que les Monstres dorment… bon, je pourrais aussi m’occuper de la bordure de la veste puisque PapaMonstre me l’a repassée, mais je crois qu’à cette heure tardive il est préférable de m’attaquer à des petits projets pas trop intimidants.



L’art de travailler pour rien.

Il y a deux jours, j’étais heureuse parce que j’allais terminer un autre chandail pour les poupées de Monstre#2 en prévision de son anniversaire.


Tout allait bien, j’avais une manche terminée et il ne me restait qu’à terminer la deuxième, mais j’ai eu la bonne idée de réessayer le chandail… juste pour confirmer que tout était beau. 

L’horreur.

Incapable de lui enfiler le chandail à cause de ma bonne idée de ne pas m’assurer de fermer le tricot avec un point élastique. Le résultat des courses c’est qu’il est complètement impossible de lui enfiler le chandail par-dessus la tête. Désespérée, j’ai essayé de lui enfiler par les pieds, mais dans ce cas de figure il m’est impossible de lui mettre les deux manches.  

Quand ça va bien, ça va bien pour vrai…

3/17/2013

L’art de ne pas faire ce que l’on devrait faire.


Ce que je devrais être en train de faire présentement c’est: dodo. Comme je suis une personne extrêmement raisonnable (!), ce que je fais au lieu de me reposer c’est écrire ce billet… billet que je risque de ne pas pouvoir terminer avant demain, mais bon je fais ce que je peux!

Après la publication du dernier billet, j’ai retrouvé un peu d’inspiration pour poursuivre mon projet de vêtements de poupée pour la fête de Monstre#2. D’abord j’ai terminé le dernier petit chandail qui n’avait besoin que d’une finition rapide et que j’avais mis de côté il y a quelques jours.


Les attentionnés remarqueront que Monstre#2 et Monstre#3 ont toutes les deux un chandail comme celui-là…


Puis j’ai fait un chapeau manchot grandeur poupée.


Tranquillement, la garde-robe de poupées prend forme, il ne nous restera plus qu’à trouver de quoi faire office de penderie/commode pour ranger le tout. 

Mais, sérieusement, qu’est-ce qu’une maman devrait être en train de faire lorsqu’elle se remet d’un mauvais rhume et que son bébé Monstre#3 fait dodo?


La bordure attend toujours…


Même si le rhume semble être sur son départ depuis ce matin, je n’ai toujours pas trouvé le courage de m’attaquer à la bordure… je sais, c’est presque pathétique. Mon excuse, cette fois-ci, c’est que j’ai trouvé inspiration dans mon stock de fil pour un chapeau. Comme les chapeaux au crochet sont très rapide à faire, et que j’avais envie d’en avoir un avec une fleur, je n’ai pas été difficile à détourner de la fameuse bordure.


Mignon non? Le seul problème c’est que, non seulement je m’obstine à faire des chapeaux pour un bébé qui les déteste, celui-là est juste trop petit pour Monstre#3! Quand ça va mal, ça va mal pour vrai… N’empêche que je galère un peu, ne sachant plus à quelles aiguilles (ou crochet) me vouer.

La bordure… oui… je sais… mais… ça ne me tente pas pentoute!

Il y a encore un million de vêtements de poupées à faire pour l’anniversaire de Monstre#2, mais je n’ai pas d’inspiration pour le moment.  Alors j’ai commencé une autre « fournée » de bonnets pour l’hôpital, au moins ça me tien occupée le temps de trouver un autre projet inspirant!



3/15/2013

Le mercure monte...


... et les Monstres choppent le rhume. Et quand je dis « les Monstres », c’est loin d’être un mensonge puisque PapaMonstre et moi sommes tous les deux malades également. 

Bon, je dois dire que PapaMonstre s’en tire pas mal mieux que les autres pour le moment, mais je soupçonne que ce n’est que partie remise. Bref, tout ça pour dire que les divers projets sont sur la glace parce que, moi, je suis sur le carreau. 


La veste n’a toujours pas de bordure, les poupées n’ont que deux pantalons, une robe et un chandail (dont les fils ne sont toujours pas rentrés) et moi qui voulait faire des petits chapeaux en fin de semaine… ouf. 

J’ai quand même eu un peu de temps pour crocheter un sac de rangement pour les peluches de Monstre#3; comme elle a commencé à se tortiller dans son lit, je n’aime pas trop l’idée de laisser les peluches avec elle pendant la nuit.


Puis, au lieu de faire la maudite bordure qui m’intimide tellement, je me suis lancée dans le tricot d’une paire de pantoufle pour Monstre#2 parce que je trouvais le modèle trop mignon. Mon premier problème avec ces pantoufles aura été que je n’ai pas eu envie de payer 6$ pour le patron, alors j’ai cherché un peu partout sur le web pour trouver des patrons équivalent. Puis j’ai fait des tests de grandeur et je suis arrivée à quelque chose de relativement potable.


Elles sont un peu grandes, mais elles tiennent bien aux pieds de Monstre#2, dans tous les cas elles ont eu un succès monstre! Moi qui n’aime pas vraiment faire des pantoufles, je dois avouer que je trouve ça vraiment moins pénible lorsque je les fais au crochet. En fait, il n’y a pas eu grand-chose de pénible pour ces pantoufles lapin, amoureusement surnommées Toto et Dada, sauf la recherche et le fignolage pour m’épargner la dépense pour le patron.


Mon prochain plan de crochet sera des appliqués de « Hello Kitty » puisque Monstre#2 en est une « fan finie » et que ça serait trop adorable pour embellir un bandeau, un chandail… ou d’autres pantoufles!

Autre projet express pour Monstre#2 aujourd’hui puisque Toto et Dada avaient besoin de jouer avec la princesse des lapins, double personnalité de Monstre#2 qui ne pouvait pas être une princesse lapin sans avoir de queue de lapin… vous me suivez


Je lui ai donc fait un pompon géant avec le même fil que ses nouvelles pantoufles, et j’ai été élue « Meilleure maman du monde jusqu’à temps que je dise non à une requête quelconque dans les secondes suivantes» immédiatement.

Finalement, une chance que je suis sur le carreau… sinon je n’aurais plus de laine!



3/10/2013

Le "multitasking"


En matière de tricot, j’ai rarement plus d’un projet qui traînent sur mes aiguilles en même temps. Ce n’est pas faute d’avoir assez d’aiguilles de toutes les tailles, c’est surtout parce que j’aime vraiment arriver au bout des choses avant d’en commencer d’autres.

Par contre, avec la veste Paprika qui s’éternise et le mois de juin qui approche à grands pas, je n’ai pas trop le choix de faire mon « tricot de contrebande » après avoir mis mes monstres au lit. Évidemment, cela retarde encore plus la finition de la fameuse veste, mais le point positif c’est que comme les vêtements de poupées sont petits, ça se tricote vite et je termine environ un morceau par soirée. Hier soir j’ai terminé une première robe… et je suis TRÈS contente du résultat. 


Tellement que je n’ai qu’une envie; la donner toute suite à Monstre#2, mais je ne le ferai pas parce qu’après il faudrait que je trouve autre chose à tricoter. La bonne nouvelle c’est que, à ce rythme, j’aurai amplement le temps de tricoter toute une garde-robe pour les poupées de Monstre#2. 

La bonne nouvelle, au sujet de la veste, c’est qu’il ne me reste plus que la bordure à tricoter… la mauvaise nouvelle c’est qu’il ne me reste plus que la bordure à tricoter.


Si je suis plutôt heureuse de la tournure des évènements en ce qui concerne la veste, j’ai encore quelques doutes à propos des boutons. J’aurais préféré des fermoirs métalliques, mais comme je n’en trouve nulle part j’ai laissé Monstre#2 choisir et elle son choix s’est arrêté sur des boutons en nacre de perle.


Prometteur… mais je ne vais être convaincue que lorsque j’aurai la veste terminée devant moi!



3/08/2013

Comment ça juin c'est dans 3 mois?!


Les parents se reconnaîtront sûrement dans la réflexion suivante: le temps passe donc bien vite! Dans 3 mois, Monstre#2 aura quatre ans… déjà quatre ans!

Outre les réflexions d’usage (mon bébé grandit trop vite, je n’ai plus de bébé c’est une grande fille, maudit que je suis vielle, etc.), je suis confrontée au fait qu’il ne me reste pas énormément de temps pour terminer commencer son cadeau tricot. Surtout qu’en regardant la liste des vêtements de poupée que je veux faire, j’ai réalisé qu’il y en avait une trentaine. 

Bon, ce sont des petits tricots rapides, mais que je ne peux travailler que quand Monstre#2 n’est pas dans les parages, ce qui est un handicap majeur. J’ai donc commencé hier par une paire de pantalons noir et, par miracle, je n’ai pas assasiné PapaMonstre lorsqu’il m’a lancé : « Ah c’est du linge de Barbie que tu lui fais finalement? ».


Euh… non c’est pas du linge de Barbie!

Le résultat est loin d’être parfait, mais comme j’ai improvisé le patron il me suffira de faire les améliorations sur les prochaines paires, parce que je prévois quatre paires de pantalons. J’ai beau tenir le discours voulant qu’elle ne remarquera pas les imperfections, je crois que nous savons tous très bien que je vais finir par refaire une autre paire de pantalon noir… Ben quoi, c’est quand même pour habiller des princesses!


Donc, hier soir, j’ai pu terminer une paire de pantalon et en commencer une autre, avec un peu de chance j’aurai fini la garde-robe au complet pour juin! Il faut dire que les pantalons sont loin d’être extravagants. En fait, je n’ai pas vraiment prévu de vêtement très extravagants, juste des pantalons, quelques chandails froufrou, une ou deux robe, deux ou trois vestes à boutons, des bottines, une tuque manchot (ben quoi??!! Trop cute bon!).

- Tu ne leur feras pas de jupes?
Ah… ben oui je vais faire des jupes aussi!

 Bref, sans compter qu’il me reste toujours la veste Paprika à terminer, j’en ai pour un moment à être occupée en tricot! D’ailleurs, la fameuse veste a maintenant son capuchon, ce qui veut dire que je dois m’attaquer à la fameuse bordure… 

J’ai peur!




3/06/2013

Le moment de l’ultime combat approche...


En effet, j’en suis à terminer le capuchon de la veste Paprika! J’ai eu un peu de mal avec les petites manches, pas parce que c’était une étape bien difficile, mais simplement parce que j’ai encore beaucoup de mal à récupérer des mailles sur un tricot pour faire des bordures…


Ça promet pour LA fameuse bordure qui doit faire tout le tour de la veste, c’est-à-dire 4 centimètres de chaque côté... Enfin, je vais essayer de commencer par terminer le capuchon avant de trop m’inquiéter pour la bordure… Mon prochain projet devra être plus simple!

J’ai commencé la préparation pour les vêtements de poupée que je vais offrir à Monstre#2 pour sa fête. En fait, j’ai fait la liste de la laine à préparer ainsi qu’une liste partielle des vêtements que je compte faire… puis j’ai demandé à PapaMonstre de faire des balles de laine en écoutant la télévision pendant que j’avance le capuchon de la fameuse veste. Un vrai de vrai travail d’équipe! 

L’idée c’est d’avoir tout le matériel prêt lorsque j’aurai enfin le temps de commencer ces petits tricots. Je dis petit tricot parce que je vise à faire des vêtements qui feront à ses poupées princesses qui font environ 15 pouces (38 centimètres). Elle en a déjà quatre et, avec son anniversaire dans quelques mois la collection risque de s’agrandir encore davantage. Le problème principal de ces poupées, c’est leur chevelure luxuriante de princesse… 

D'ailleurs, on pourrait croire que depuis le temps qu’elles fabriquent des poupées, les grandes compagnies auraient enfin trouvé un moyen de leur faire des cheveux qui ne s’emmêle pas constamment en une masse informe impossible à démêler. Exemple:


Le pire avec cette poupée, c’est qu’elle est censée pouvoir être amenée dans le bain! Je vous laisse deviner quels résultats ça peut avoir de mouiller ce genre de tête… Par contre, le vrai cauchemar c’est la Raiponce, avec sa chevelure qui lui traîne jusqu’aux pieds. Après plusieurs batailles acharnées, la pauvre Raiponce semblait condamnée à devenir chauve sous peu puisqu’à chaque démêlage de cheveux elle en perdait une tonne! Puis les poupées n’ont pas la chance d’avoir une chevelure renouvelable.

J’ai essayé plusieurs trucs; l’eau chaude, l’assouplisseur, le démêle cheveux pour enfants, mais rien n’était réellement efficace. Finalement, à court d’idées, j’ai utilisé mon revitalisant très très généreusement… miraculeux! 


Le plus merveilleux, c’est qu’après un traitement au revitalisant, j’en ai pour plusieurs semaines avant d’être contrainte à refaire l’exercice!

On mouille le tout à l’eau très chaude, on enduit de revitalisant qu’on masse bien comme il faut dans le désastre puis on brosse la crinière de princesse AVANT de rincer le revitalisant. Ensuite on laisse sécher à l’air, parce que le nylon et le séchoir c’est vraiment une très mauvaise idée, et on obtient une poupée pratiquement neuve.


Je n’ai pas pris de photos de toutes les princesses, mais je peux vous dire que Raiponce et Aurore y sont passées elles aussi, et le résultat a été tout aussi merveilleux. Il n’y a que Cendrillon qui n’y a pas eu droit pour le moment puisque ces cheveux sont encore relativement bien coiffés.

Il faut dire que je n’ai pas autorisé Monstre#2 à défaire sa coiffure haute, ce qui empêche l’empêtrement effroyable dont ont pu être victime Aurore, Raiponce et Ariel!

3/05/2013

Atelier de marionnettes

Depuis l’arrivée de Monstre#3, je participe à des rencontres de mamans, histoire de briser un peu l’isolement qui découle forcément de notre déménagement en région. Outre le fait que j’y passe un moment très agréable qui semble toujours trop court, c’est aussi une occasion pour moi de parader mon bébé monstre dans ses tricots! Que voulez-vous, quand on reste à la maison c’est souvent en pyjama que Monstre#3 passe ses journées… régurgit oblige.

Bref, suite à ces rencontres, les responsables avaient envie de faire un atelier de tricot et je me suis offerte comme volontaire. Ce sont les poupées de crayons qui ont finalement été retenues comme projet. Un petit projet rapide qui permettra de voir les techniques de base ET idéalement de repartir avec une marionnette terminée. C’était un élément important pour moi parce que tricoter un carré qui ne servira à rien, ce n’est pas nécessairement très accrocheur comme projet.

Pour faciliter l’atelier, j’ai décidé de préparer un petit patron illustré de photos et comme nous avons décidé de faire des marionnettes à doigt j’ai dû faire quelques modifications au patron de mes poupées de crayon. 

Tant qu’à faire « tout » ce boulot, j’ai pensé qu’il serait approprié de le partager sur le blog… alors voilà :

Matériel:
Aiguilles 4mm ou moins pour avoir des mailles plus serrées et donc un résultat plus lisse pour le visage)
Aiguille à laine (pour les coutures et la décoration)
Fil de couleur peau (pêche dans le cas présent)
Fil pour le corps/la robe (rose dans le cas présent, mais toutes les configurations sont possibles!)

Corps:
Monter 11 mailles
Tricoter endroit jusqu'à ce que vous ayez un rectangle d'environ 6 centimètres


Pour obtenir des  «rayures » horizontales :
Couper votre fil en laissant au moins 30 centimètre d’excédent pour coudre puis, à l’aide de l’aiguille à laine, passer ce fil dans les mailles courantes.

Bien serrer et coudre les côté pour obtenir un tube fermé à une extrémité.


Pour obtenir des «rayures » verticales :
Fermer votre tricot en tricotant 2 mailles, puis passez la premières par-dessus la seconde et la laisser tomber.

Répéter jusqu’à la dernière maille, couper votre fil et faire un nœud.

Coudre les côté pour obtenir un tube fermé à une extrémité.


Tête:
Monter 11 mailles

Tricoter en alternant un rang endroit et un rang envers de façon à obtenir un tissu lisse d’un côté.



Tricoter ainsi jusqu’à obtenir un rectangle de 5 ou 6 centimètres.

Couper votre fil en laissant au moins 30 centimètre d’excédent pour coudre puis, à l’aide de l’aiguille à laine, passer ce fil dans les mailles courantes.

Conserver le côté endroit à l'extérieur, bien serrer et coudre les côté pour obtenir un tube fermé à une extrémité.


Assemblage:
Rembourrer la tête puis fermer l’extrémité puis coudre la tête sur le corps et utiliser l’excédent de fil de couleur peau pour faire les bras de la marionnette.


Finition:
La finition est vraiment libre à votre imagination; vous pouvez vous inspirer d’un personnage (comme les fameuses princesses ou les super héros) ou encore de votre petit monstre bien à vous!

Dans l’exemple présent, j’ai voulu faire une petite Monstre#2, j’ai donc eu besoin de fil chatain/blond pour les cheveux  (c'est elle qui a choisit, il faut dire qu'entre ça ou le jaune doré...), de bleu pour les yeux et de rose un peu plus foncé pour la bouche.


J’aurai pu utiliser des boutons ou des yeux de sécurité fait exprès pour les peluches, mais j’aime bien le petit look « fait main » que la broderie (très basique) donne à ces petites poupées.

Avec un reste de fil camouflage, j’ai fait une marionnette soldat pour Monstre#1, je crois que mes monstres auront des heures et des heures de plaisir!


3/03/2013

Je vois la fin!


J’achève présentement la bordure de la veste Paprika, du moins la bordure du bas. Ensuite je m’attaquerai au capuchon, puis à la bordure finale qui m’inquiète tant. J’espère que je ne serai pas trop sévère envers moi-même, mais je cumule déjà les erreurs avec ce tricot et je n’ai qu’une envie : mettre tout ça de côté! 


En même temps, les tricots réussi sont une grande source de fierté pour moi… surtout quand je peux les voir sur mes petits monstres! En effet, il y a de quoi me donner envie de tricoter plus de pantoufles (oh que j’entends l’espoir de certaines ici!), quand je vois les petits petons bien au chaud de Monstre#3 dans les chaussettes que je lui ai faites avant même qu’elle ne se joigne à nous.


Mais en ce moment je suis concentrée sur la finition de la veste Paprika. Ce sera surement une jolie veste, mais comme je le disais, je cumule les erreurs et j’ai bien hâte de passer à autre chose. Avec un peu de chance, j’aurai terminé d’ici la fin de la relâche scolaire, et je pourrai m’attaquer aux vêtements de poupées que nous voulons offrir à Monstre#2 pour son anniversaire.

Parlant de cadeaux, nous avons eu la visite des GrandsParentsMonstresdeSorelTracy et toute la petite famille n’aurait pas pu être plus heureuse. Il faut dire que le Père Noël avait laissé quelques petites choses chez eux, ce qui a ajouté à l’excitation de la visite. 


Difficile de rendre Monstre#2 plus heureuse qu’en lui donnant une belle robe avec un maximum de froufrous! 

Monstre#1 s’est montré un peu plus difficile, mais pas très longtemps. Il faut dire qu’il est rare qu’un garçon de 7 ans s’attende à recevoir un livre comme cadeau! Par contre, la baboune ne l’a pas habité très longtemps et il n’avait pas sitôt dit qu’il aurait préféré un jouet, qu’il avait le livre dans les mains et était complètement perdu dedans. 

D’ailleurs, il est reparti avec pour continuer de le lire chez sa mère. C’est drôle, moi je ne suis pas convaincue qu’il aurait eu plus de plaisir avec un autre G.I Joe ou truc du genre… mais qu’est-ce que j’en sais?